Stade lavallois. Laval réalise l'exploit à Nantes en Coupe de France

MayenneSports

Solide et généreux, le Stade lavallois l'emporte 1-0 face au FC Nantes et se qualifie pour les 8ème de finale de la Coupe de France. Malik Tchokounté est le buteur, Maxime Hautbois héroïque.

20 janvier 2024 à 19h53 - Modifié : 22 janvier 2024 à 12h44 par Alexis Vellayoudom

Stade lavallois - Nantes_20 01 24_Nicolas Geslin
Les Lavallois réalisent l'exploit à Nantes
Crédit : Alexis Vellayoudom

Dans une très belle ambiance, le Stade lavallois a fait du Laval. Solides et généreux dans l'effort, les tango plument le FC Nantes (Ligue 1) en l'emportant 1-0 sur une tête de Malik Tchokounté. Les Lavallois se qualifient pour les 8ème de finale de la Coupe de France. 

 

Un plan de jeu respecté

 

Ce sont d'ailleurs les tango qui ont signé la première banderille. Sur un six mètres, Malik Tchokounté dévie de la tête. Le capitaine lavallois Jimmy Roye ne se fait pas prier, contrôle enchaînement frappe, bien capté par Alban Lafont (2'). Dans la foulée, les Nantais répondent, suite à un beau mouvement, le ballon revient sur Quentin Merlin, mais son tir trop écrasé finit dans les gants de Maxime Hautbois. Le début est animé, dans un stade La Beaujoire où les supporters mayennais arrivent à se faire entendre et participent aux chants d'hommage d'Emilian Sala (9'). 

Sur le terrain, les joueurs d'Olivier Frapolli, profitent du déchet des joueurs nantais au milieu de terrain et réalisent quelques belles récupérations, mais vont manquer de tranchant comme Junior Kadile (11',) ou mal jouer les coups (13' et 16'). Après un bon quart d'heure, le FC Nantes exercera ensuite une domination stérile. En face, le Stade lavallois fait du Laval, bloc bas et solide face aux incursions nantaises de Kawedere et Abline (17' et 22'). Le joueur zimbabwéen, arrivé de l'Olympique Lyonnais cet hiver, va tout de même faire frissonner le parcage lavallois sur une retournée qui passe au-dessus (19'). Tout comme Zézé qui saute plus haut que l'arrière-garde lavalloise sur corner (30'). Les tango vont tout de même se procurer une dernière occasion après un coup-franc mal renvoyé d'Antonin Bobichon, Thibault Vargas remet le ballon dans la boîte, mais Malik Tchokounté ne peut redresser le ballon de la tête (37'). 

 

Tckokounté buteur, Hautbois héroïque

 

En seconde période, les Nantes accélèrent, Mollet (47') puis Sissoko (50') dévissent. Juste après, l'international Français va reprendre une passe en retrait de Kadewere, au ras du poteau, laissant pantois Maxime Hautbois. Quelques minutes plus tard, le portier lavallois sera même heureux, lorsque sa main vient déséquilibrer Abline dans la surface, mais Rudy Buquet, l'arbitre de la rencontre, ne siffle pas. Le tournant du match. 

L'orage est passé sur la côte atlantique et Laval va saisir sa chance. Sur une situation mal renvoyé par la défense nantaise, Thibault Vargas brosse le ballon de son pied-droit, son centre est coupé au deuxième poteau par le colosse Malik Tchokounté, Lafont est immobile, 1-0 pour Laval (59'). Le match va ensuite s'électriser, mais les tango tiendront bon face à une domination nantaise de nouveau stérile. Les Canaris laisseront passer leur chance dans le temps additionnel, la faute à un Maxime Hautbois héroïque d'abord sur un coup-franc de Cömert puis d'une tête à bout portant de ce même joueur. Laval a fait du Laval et file vers les 8ème de finale de la Coupe de France.