Tennis de table: Les Loups d'Angers ont encore faim

Sports 

10 mars 2022 à 8h32 par Charles Dubré-Beduneau

Les pongistes angevins, coachés par David Pilard, sont bien placés pour défendre leur titre de champion de France de Pro A. Le club, qui prendra possession de sa nouvelle salle en septembre 2022, compte bien continuer de surfer sur sa belle dynamique.

David Pilard, l'entraîneur des Loups d'Angers
David Pilard, l'entraîneur de l'équipe première des Loups d'Angers
Crédit: Charles Dubré-Beduneau

On ne change pas une équipe qui gagne. Les Loups d'Angers (anciennement La Vaillante) ont dû attendre vingt ans avant d'enfin remporter leur premier titre de champion de France de Pro A en 2021. Alors cette saison, le président Gérard Sarrazin a reconduit la même équipe avec un objectif simple: conserver ce titre. Après une bonne phase aller et 12 journées de championnat (sur 18 au total), les pongistes angevins gardent toutes leurs chances puisqu'ils sont au coude-à-coude avec La Romagne, Rouen et Caen. "On voulait défendre notre titre, on y est, analyse David Pilard, le coach de l'équipe première. On a fait globalement une bonne phase aller même s'il y a eu du bien et du moins bien face à des équipes plus modestes. Maintenant on va jouer trois matchs contre nos concurrents directs (face à La Romagne le 5 avril, puis Rouen et Caen), en plus à domicile, donc c'est excitant, c'est sympa. Le scénario est vraiment différent de la saion dernière, où on avait bataillé avec Jura Morez. Cette saison on est quatre équipes à pouvoir se disputer le titre. Mais on va défendre notre titre de champion jusqu'au bout."

 

Un nouveau statut à gérer

 

Avec ce premier titre national tant attendu et finalement glané la saison dernière (le club a remporté l'ETTU Cup, la petite coupe d'Europe, en 2008), le statut des Loups a changé. Mais le coach veille à garder sa meute en alerte. "À l'extérieur on sent qu'on est vraiment attendu désormais, il y a beaucoup de monde, c'est plutôt sympa, constate David Pilard. On gère plutôt bien ce nouveau statut, on est en confiance. Sauf parfois, je ne dirais pas qu'on est arrogant mais on pense que ça va aller plus vite, que ça va être plus simple que prévu, comme à Cergy-Pontoise au dernier match. Il faut gommer ça car on est champion de France 2021, pas 2022. On est une très bonne équipe, mais il faut être une très bonne équipe chaque année et arriver premiers chaque année, ce qui n'est pas simple."

David Pilard, coach de l'équipe première des Loups d'Angers

Les Loups sont toujours emmenés par leur leader, le Portugais Joao Geraldo, les deux Suédois Jon Persson et Hampus Nordberg, mais aussi par le jeune français Bastien Rembert (21 ans), qui monte en puissance cette saison. "C'est un joueur qu'on a pris l'année dernière et je pensais qu'il allait partir à l'intersaison car comme on a joué le titre il n'a pas eu beaucoup de temps de jeu. Mais il a souhaité rester c'est une bonne nouvelle pour nous car il joue vraiment bien. Il a gagné quatre de ses cinq derniers matchs, dont celui face à Emmanuel Lebesson, champion d'Europe 2016. Bastien amène une saine émulation, en challengeant notamment Hampus, notre joueur numéro 3, et de la cohérence dans l'équipe: on n'a pas trois joueurs plus un mais vraiment quatre bons joueurs. Maintenant il faut aussi que Joao et Jon, nos joueurs 1 et 2, soient performants, ce qui n'a pas été toujours le cas depuis le début de saison."

 

Une nouvelle salle en septembre 2022, lieu de préparation pour les Jeux de Paris 2024

 

Que les Loups conservent leur titre ou non en fin de saison, ils passeront une nouvelle étape importante dans leur développement en 2022. Le club va en effet quitter son historique salle Jean Moulin pour investir le gymnase Monplaisir, en cours de réhabilitation et d'extension (un chantier à près de 9 millions d'euros). Ils pourront profiter d'une grande salle de 1 020 m2. Le complexe sportif a d’ores et déjà été retenu pour faire partie des « centres de préparation pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 », le Maine-et-Loire faisant partie des départements labellisés "Terres de Jeux". La salle sera également dimensionnée et agréée pour des compétitions nationales et européennes. "On l'attend, on la touche du doigt. On va voir régulièrement l'avancée des travaux. C'est un beau projet, cela va clairement permettre un nouveau départ pour le club et l'équipe première. On a fait beaucoup de belles choses dans la petite salle Jean Moulin mais aujourd'hui on est obligé de refuser du monde. Cette nouvelle salle va nous redonner un coup de booster pour aller encore plus haut. On aura nos propres vestiaires, une salle de musculation accessible juste au-dessus, on va pouvoir doubler le nombre de tables (de 8 à 16) et accueillir tout le monde dans de bonnes conditions. On espère attirer une centaine de nouveaux licenciés (220 actuellement) assez rapidement. Si en plus on peut accueillir une sélection nationale avant les Jeux, on sera vraiment heureux."

David Pilard évoque la nouvelle salle à Monplaisir