Un cluster de Covid-19 à Angers Sco ?

Sports 

6 avril 2021 à 15h31 - Modifié : 6 avril 2021 à 17h21 par Charles Dubré-Beduneau

À la veille de son 8e de finale de coupe de France à Sedan (mercredi 7 avril, 16h45), plusieurs joueurs du Sco présentent des symptômes du Coronavirus. En plus des nombreux blessés, Stéphane Moulin emmènera un groupe très réduit et plusieurs jeunes dans les Ardennes.

Stéphane Moulin
Ce mardi, Stéphane Moulin était en attente des résultats des tests PCR
Crédit: Angers Sco

Quels joueurs angevins seront sur la pelouse (et sur le banc) du stade Louis Dugauguez à Sedan ce mercredi pour aller chercher une qualification en quart de finale de la coupe de France ? Ce mardi matin, en conférence de presse d'avant-match au centre d'entraînement de La Baumette, Stéphane Moulin était bien incapable de répondre. "Nous attendons les résultats des tests PCR en début d'après-midi, juste avant notre départ. Avec tous les blessés qu'on avait déjà (Coulibaly, Cabot, Cho, Ebosse, Boufal, Alioui, N.D.L.R.), on est un peu sur un fil. Il y aura des jeunes dans le groupe, c'est sûr. J'espère qu'on n'aura pas à écarter des cas négatifs par précaution comme ce week-end avec Farid El Melali et Zinédine Ould Khaled parce que sinon ça sera très compliqué..."

Après le cas positif de Mathias Pereira Lage juste avant le match de Montpellier, Stéphane Moulin a indiqué que Loïs Diony présentait des symptômes du Coronavirus. Faut-il y voir un début de cluster au sein du Sco ? Le club devra devra en tout cas présenter au minimum 20 joueurs négatifs, dont un gardien, sur un effectif de 30 testés.

Même diminué, le Sco reste favori face à Sedan (National 2). "Notre objectif, peu importe l'adversaire, est de se qualifier, a insisté Stéphane Moulin. On devra être vigilant car Sedan est une équipe qui aurait sa place en National. C'est un club avec une histoire, un beau stade, des moyens... ils n'ont pas le statut de club professionnel mais ils en ont la configuration. Être favoris ne signifie pas que l'on débute le match avec un but d'avance. La différence de niveau sur le papier peut être gommée dans un tel match à enjeu, à nous de faire en sorte qu'elle existe sur le terrain."


À trois matchs de la finale


Le Sco aimerait évidemment revivre l'épopée de 2017 jusqu'au Stade de France. "On a tous envie de jouer ce genre de match. On se dit qu'on n'est qu'à trois matchs de la finale. On y est presque. Quand on y a goûté on a forcément envie d'y retourner, confirme Vincent Manceau. C'est que du plaisir de jouer ces matchs-là et d'essayer de se qualifier pour les quarts de finale. À nous d'être sérieux et de ne pas tomber dans le piège. Si on joue à notre niveau, on devrait pouvoir ramener cette qualification."

CS Sedan-Angers Sco, c'est à suivre mercredi 7 avril à partir de 16h45 en direct sur Oxygène Radio.

Stéphane Moulin avant le 8e de finale de coupe de France à Sedan
Vincent Manceau avant Sedan