Au 15 février, 250 000 à 300 000 Ligériens risquent de perdre leur pass vaccinal

Maine et Loire Mayenne 

7 février 2022 à 16h28 par Alexis Vellayoudom

À partir du 15 février, il faudra un pass vaccinal pour entrer les bars, restaurants et autres lieux publics. Selon l'ARS, en Pays de la Loire, 250 000 à 300 000 personnes pourraient le perdre.

Vaccin Château-Gontier_15 01 20_AVC.JPG
Photos d'archives
Crédit: Alexis Vellayoudom

Plus qu'une semaine pour conserver le sésame du pass vaccinal. À compter du 15 février, les personnes n'ayant pas fait leur dose de rappel anti-Covid, ne pourront plus accéder aux bars, restaurants ou encore pratiquer leur activité sportive en club. Au 30 janvier, selon l'Agence régionale de santé des Pays de la Loire, : "250 000 à 300 000 personnes risquent de perdre leur pass vaccinal en Pays de la Loire si elles n’effectuent pas une dose de rappel d’ici-là". 

 

Qui est concerné ? 

 

Depuis le 24 janvier, plus de pass sanitaire, mais un pass vaccinal. Cela concerne toutes les personnes âgées de 16 ans et plus qui devront fournir sous format numérique ou papier, la preuve d'un schéma vaccinal complet (deux doses de vaccin + un rappel), d'un certificat de rétablissement de moins de six mois ou de contre-indication à la vaccination. 

Pour les 12-15 ans, c'est le pass sanitaire qui reste en vigueur, un test négatif de moins de 24h est donc suffisant. Enfin, les personnes qui réaliseront leur première dose avant le 15 février ont la possibilité de bénéficier d'un pass vaccinal valide, "à condition de recevoir leur deuxième dose dans un délai de 4 semaines et de présenter un test négatif de moins de 24h", précise l'Agence régionale de santé. 

 

Comment obtenir son pass vaccinal ? 

 

Le pass vaccinal s'obtient selon la règle de trois. Ainsi, si vous avez eu trois injections, vous conserverez le bénéfice du pass vaccinal. De même que si vous avez eu deux injections et une infection, ou une injection et deux infections. "En revanche, avoir été contaminé trois fois par la Covid-19 ne permet pas de disposer d'un schéma vaccinal complet", précise l'ARS. 

Selon l'Agence régionale de santé, au 30 janvier en Maine-et-Loire, 55,8 % de la population a reçu une dose de rappel (80 % a reçu sa deuxième dose). Ce chiffre est porté à 57,5 % en Mayenne (80,7 % a reçu sa deuxième dose).

Pour rappel, la dose de rappel peut être effectuée à partir de trois mois après la dernière injection, ou infection à la Covid-19. Vous pouvez prendre rendez-vous sur santé.fr, ou Doctolib dans un centre de vaccination, chez un pharmacien ou votre médecin traitant.