2x2 voies Château-Gontier - Lion d'Angers : pas une priorité pour le Maine-et-Loire

Maine et LoireMayenne

10 janvier 2023 à 10h34 - Modifié : 10 janvier 2023 à 10h52 par Alexis Vellayoudom

OXYGENE RADIO

C'est le vieux serpent de mer de la Mayenne depuis plusieurs années, transformer la totalité de la RN 162, allant de Mayenne au Lion d'Angers, en 2x2 voies. Le président du Conseil départemental de la Mayenne Olivier Richefou communique d'ailleurs largement à ce sujet. Il y a quelques jours, le Mayennais voyait le bout du tunnel après que l'État ait validé le déclassement de la RN 162 en route départementale à partir du 1er janvier 2024. Le transfert de cet axe nord-sud dans le giron départemental doit permettre à la Mayenne "d'engager des opérations de sécurisation et d'aménagement, entre Laval et Mayenne et entre Laval et Angers, dans la continuité de l'aménagement à 2x2 voies, déjà réalisé entre le Lion d'Angers et Angers".

 

Le Maine-et-Loire mise plutôt sur des voies de dépassement

 

En Mayenne, on présente ce chantier comme un élément "clef de l'attractivité du département", sauf qu'il y a un obstacle à l'envie pressante mayennaise. Le Conseil départemental du Maine-et-Loire ne voit pas le projet de cet oeil. Malgré plusieurs rencontres à ce sujet entre les deux collectivités, l'Anjou ne considère pas cet axe comme une priorité, "sur la section Laval - Château-Gontier, il y a 9 000 véhicules par jour, dont 12 % de poids lourd. Entre Château-Gontier et Le Lion d'Angers, il y en a que 7 700 avec 13 % de poids lourd. La 2x2 voies a du sens entre Château-Gontier et Laval, le trafic est fort, mais pour nous, ce n'est pas un axe structurant. On ne peut pas se permettre de faire une 2x2 voies pour ce niveau de trafic, ce n'est pas un axe très embouteillé", se justifie le département du Maine-et-Loire. 

 

 

 

Cela ne veut pas dire que la RN 162 ne changera pas de visage du côté du Maine-et-Loire. Les élus s'orientent plutôt vers la création de voie de dépassement, "il y a beaucoup de foncier le long de cet axe donc financièrement le coût serait important et on a fait d'autres choix avec des projets de 2x2 voies plus pertinents dans le département. Et puis, nous nous sommes engagés aussi en 2023 dans l'année de la biodiversité, on ne serait pas logique, si on construisait des 2x2 voies partout", explique la collectivité.  

Une nouvelle rencontre entre les deux départements se tiendra le 13 mars prochain.