Les premiers mots de Gérald Baticle, le nouvel entraîneur d'Angers Sco

Sports 

Le successeur de Stéphane Moulin a été présenté jeudi 27 mai à la presse. Adjoint à l'Olympique lyonnais depuis dix ans, Gérald Baticle, 51 ans, a signé un contrat de quatre ans avec le club angevin. Il veut s'inscrire dans la continuité mais également apporter des idées nouvelles, notamment dans le secteur offensif.

Présentation
Le staff du nouvel entraîneur Gérald Baticle s'étoffe.
Crédit: Charles Dubré-Beduneau

27 mai 2021 à 18h44 - Modifié : 9 juin 2021 à 8h22 par Charles Dubré Beduneau

La fin de l'ère Stéphane Moulin achevée dimanche 23 mai, celle de Gérald Baticle a officiellement démarré ce jeudi 27 mai lors de sa présentation aux médias, au Stade Raymond-Kopa. Aux côtés de Saïd Chabane, le président, Philippe Caillot, le président délégué, et Sébastien Larcier, le directeur sportif, le nouveau coach du Sco s'est dit "très heureux et très fier" de prendre ses nouvelles fonctions. Il a également reconnu que c'était "une grosse responsabilité de succéder à Stéphane Moulin (avec qui il a longuement échangé au téléphone, N.D.L.R.). J'arrive avec beaucoup d'enthousiasme, d'énergie pour démarrer un nouveau cycle et remplir les objectifs du club sur les quatre prochaines années. Je m'inscris dans la continuité de ce qui a été fait, notamment dans la structure défensive, où il y a un bel équilibre, tout en apportant des idées nouvelles, un élan nouveau. En tant qu'ancien attaquant, j'ai une philosophie offensive. Mon travail c'est de produire du jeu. Depuis lundi, je regarde beaucoup de matchs, je suis dans l'analyse pour cibler ce qui doit être renforcé et amélioré. Je veux qu'Angers reste une équipe difficile à jouer, mais je souhaite faire progresser les joueurs et l'équipe dans la transition et l'animation offensive, les coups de pied arrêtés... Il y a une ferveur ici, j'ai hâte qu'on joue notre premier match, de sentir la pelouse et de rencontrer les supporters."

Saïd Chabane a précisé que la direction avait rencontré cinq coachs mais que Gérald Baticle était le premier choix. "On a vécu de très très beaux moments avec Stéphane Moulin. Le club a grandi et progressé, son empreinte individuelle et collective restera mais aujourd'hui s'ouvre une nouvelle ère avec de nouveaux objectifs pour les quatre prochaines années. Les qualités de Gérald collent avec celles du club: travailleur acharné, rigoureux et qui aime faire progresser les gens autour de lui. Son arrivée s'inscrit dans la continuité du projet du club, tout en apportant cette énergie nouvelle."


Alexandre Dujeux comme adjoint, Alan Berrou préparateur physique

Gérald Baticle a signé un contrat de quatre ans, il est dont lié avec le Sco jusqu'en 2025. "Le projet du Sco et du président Chabane m'a plu, il était en phase avec le mien. J'ai eu des possibilités de devenir entraîneur numéro 1 ces dernières années mais je n'étais pas prêt. Là j'ai senti que je l'étais. J'ai expérimenté le très haut niveau à l'Olympique lyonnais et côtoyer cinq coachs qui ont fait mûrir mon analyse. À Lyon, j'ai développé cette sensibilité de l'exigence." L'ex-numéro 2 de l'OL, qui a indiqué que la saison prochaine serait "une saison de transition" dans le projet sportif de quatre ans, a aussi profité de la conférence de presse pour dévoiler une partie de son staff. Comme pressenti, son adjoint sera Alexandre Dujeux, qui occupait le même poste au club d'Ajaccio en Ligue 2. Alan Berrou, préparateur physique du centre de formation du Sco, est promu avec l'équipe première et remplacera donc Benoit Pickeu. Pour l'entraîneur des gardiens et un analyste vidéo, "les signatures sont en cours. Je prends mon temps car je veux de la complémentarité dans mon staff. Je ne veux pas des gens qui me disent oui tout le temps mais qui apportent des réflexions", a justifié Gérald Baticle.


Baticle veut garder Capelle et Coulibaly

L'enveloppe pour le recrutement, qui dépendra beaucoup des négociations des droits télévisés entre la LFP, Canal + et beIN Sport actuellement bloquées, n'a pas été dévoilée. "Je vais m'appuyer sur les forces en présence. J'ai par exemple eu Pierrick Capelle au téléphone et je lui ai dit que je souhaitais qu'il reste", a précisé le nouvel entraîneur. D'après Sébastien Larcier, les discussions sont en bonne voie avec Lassana Coulibaly ; quant à Anthony Mandréa, prêté au SO Cholet et élu meilleur gardien de National cette saison, il devrait revenir comme deuxième gardien pour remplacer Ludovic Butelle, non conservé. Le club, qui doit réduire la masse salariale de son équipe pro (avec comme objectif de passer de 25 à 15 millions d'euros), aura en revanche du mal à retenir Ibrahim Amadou, prêté cette saison par Séville, et Angelo Fulgini. Sébastien Larcier s'est par ailleurs voulu rassurant quant à l'interdiction de recrutement infligée au club par la FIFA, pour l'instant suspendue. "Nous n'avons rien à nous reprocher, nous avons respecté les règles, nous sommes de bonne foi. La sanction sera définitivement levée", a assuré ce dernier.


Saïd Chabane prêt à laisser la majorité du capital à des investisseurs extérieurs

Concernant les rumeurs de vente du club, Saïd Chabane a indiqué qu'un cabinet était actuellement mandaté dans le cadre d'une ouverture de capital. "On a besoin d'aller chercher des moyens extérieurs pour faire passer une étape au club. Quand on ouvre le capital on peut avoir des surprises. Je suis ouvert à laisser ma place si des partenaires puissants se présentent, sachant que je ne suis pas attaché au siège, mais pas à me retirer totalement", a commenté le président.

La reprise est fixée au 28 juin. Le traditionnel stage de reprise aura lieu à l'île de Ré du 7 au 14 juillet et six matchs amicaux sont prévus.

Gérald Baticle s'inscrit dans la continuité de Stéphane Moulin
Gérald Baticle sur son parcours d'entraîneur
Saïd Chabane sur l'ouverture du capital du Sco