Angers SCO. Hanin et Raolisoa coulent, Bamba déjoue... les notes face à Bastia

Maine et LoireSports

Rapidement pris à revers par une équipe de Bastia qui a déroulé son football, Angers SCO chute en terres Corses. Menés à la demi-heure de jeu après l’ouverture du score de Florian Bianchini, puis distancés après la réalisation d'Alfarela, les angevins n’ont pas trouvé la solution pour afficher un meilleur visage. Les hommes d’Alexandre Dujeux rentrent donc les mains vides (2-0).

13 janvier 2024 à 20h53 par Nino Bourge-Maldinez

Les hommes d'Alexandre Dujeux subissent leur quatrième défaite de la saison à Bastia.
Les hommes d'Alexandre Dujeux subissent leur quatrième défaite de la saison à Bastia.
Crédit : Nicolas Geslin

Éliminé de la Coupe de France le week-end passé, le SCO d’Angers retrouvait la Ligue 2 en position de leader. Malgré les absences notables de Yahia Fofana, Yan Valéry et Jordan Lefort, Angers présentait une équipe qui aurait dû montrer quelques automatismes. Surpris par l’intensité mise par les Bastiais très tôt dans cette rencontre, les hommes d’Alexandre Dujeux ont balbutié leur football. Incapables de s’imposer sans la moitié de terrain adverse, ils ont un temps repoussé les assauts bleus qui s'abattaient sur le but gardé par Melvin Zinga. A l’instar du but concédé à Brest, l’accélération de Michael Alfarela dans le couloir droit a déstabilisé la défense angevine qui n’a pu qu’observer Florian Bianchini pousser le ballon au fond du filet (1-0, 29e). Le navire scoiste a peiné à redresser la barre après cela et rentrait aux vestiaires sur ce déficit d’un but, grâce aux parades décisives de Zinga. 

Après 10 minutes où le SCO tentait d’afficher un meilleur visage, les absences dans les couloirs se sont fait sentir. Raolisoa perdait son duel face à Santelli qui adressait un centre millimétré dans le dos de la défense pour le but du break signé Michael Alfarela. La salve de changement initiée par le technicien angevin n’aura pas permis aux leaders de cette Ligue 2 d’afficher un meilleur visage. Dominés dans tous les secteurs du jeu, les coéquipiers de Pierrick Capelle n’auront pas retrouvé le fil de cette partie et chutent donc pour débuter cette phase retour. 

Angers devra donc attendre le résultat du match de lundi, qui oppose Auxerre à Bordeaux pour savoir s’il sera encore leader de Ligue 2 le week-end prochain. Le SCO devra surtout retrouver le visage qu’il a montré tout au long de la phase aller pour espérer accrocher la montée direct en fin de saison.

 

Les notes :

ZINGA (6,5 sur 10) : S’il y a un motif d’espoir dans ce match où Angers n’a pas existé, c’est bel et bien le poste de gardien. Jeté dans le grand bain pour pallier l’absence de Yahia Fofana, Melvin Zinga a répondu présent. Bien que battu à deux reprises, il a empêché le naufrage des siens grâce à de très belles parades.

HANIN (3) : Florent Hanin a connu un match très compliqué. A contre temps, pris de vitesse par ses adversaires directs et fautif sur l’ouverture du score, le latéral a subi les foudres bastiaises, à l’image de ses compères défensifs. 

HOUNTONDJI (4) : A l’instar d’Abdoulaye Bamba, Cédric Hountondji a déjoué. Bousculé, l’international béninois a manqué de justesse dans tous les secteurs du jeu. Un match à oublier à titre personnel et collectif. 

BAMBA (4) : Impérial depuis le début de la saison, Abdoulaye Bamba fût méconnaissable ce soir. Pris de vitesse sur l’ouverture du score, trop peu serein dans la lecture de la profondeur et placé approximativement sur chaque attaque rapide bastiaise, il n’a pu empêcher le mouillage de sa défense.

RAOLISOA (3) : Les latéraux angevins auront été en très grande difficulté dans cette rencontre. Trop timoré dans son couloir, Lilian Raolisoa a souvent été pris à revers en première mi-temps avant d’être battu physiquement sur le but du break à l’heure de jeu.   

EL MELALI (4) : L’algérien aura, comme à son habitude, tenté beaucoup de choses. S’il a tenté d’être l’étincelle qui lancerait la machine angevine, il a manqué cruellement de justesse dans ses choix des deux côtés du terrain. Il a été remplacé par Jean-Mattéo Bahoya à la 61e minute de jeu. 

LOPY (4) : Dur d’évaluer la performance de Joseph Lopy dans ce match. Dans un milieu de terrain noyé sous la pression bastiaise, Lopy n’a pas réussi à être le point d’ancrage défensif d’un bloc mis à mal. Il a été remplacé par Niane à la mi-temps. 

CAPELLE (4) : Capitaine exemplaire à bien des reprises, Capelle a connu une rencontre compliquée. Effacé en première période, il a manqué de justesse dans ses choix. Un match sans pour celui qui a cédé sa place à Zinédine Ould Khaled à l’heure de jeu. 

FERHAT (3) : Zinédine Ferhat aura, à l’image de son compère du couloir droit, manqué de justesse. A contre temps, ses tentatives d’apporter le surnombre au milieu du terrain n’auront pas porté leur fruit et fragilisé un couloir déjà chahuté. Il a été remplacé par Adrien Hunou pour les dernières minutes du temps réglementaire.

ABDELLI (4) : Le niveau d’Himad Abdelli donne souvent une tangente sur le niveau du SCO. A l’image de son équipe, le leader technique aura été transparent. S’il aura un temps essayé d’organiser le jeu en redescendant, il aura manqué de lucidité et de justesse pour influencer le jeu. 

DIONY (4) : Dans un match où il n’aura eu que peu de ballons, Loïs Diony aura essayé. S’il a un temps dézoné en première période pour tenter de faire monter le bloc équipe, son association avec Niane en seconde mi-temps n’aura pas porté ses fruits. Retranché dans l’aile, il n’aura pas eu l'occasion d’être décisif. 

NIANE (3) : Entré à la mi-temps pour remplacer Joseph Lopy dans une réorganisation tactique initiée par Alexandre Dujeux, Ibrahima Niane aura peiné. Dans l’axe du jeu, il aura fait preuve d’approximations techniques ballon au pied et perdu trop de ballons au milieu du terrain.