Angers Sco. Lefort fautif, Zinga solide… Les notes face à Auxerre

Maine et LoireSports

Dans un match aux allures de test pour la montée, Angers Sco, aura affiché un bien pâle visage. Pris à revers par une équipe Auxerroise à dix, les Angevins ne ramènent aucun point de l’Abbé Deschamps (1-0).

10 février 2024 à 18h36 - Modifié : 11 février 2024 à 9h17 par Nino Bourges-Maldinez

Jordan Lefort, fautif sur le penalty en fin de rencontre.
Jordan Lefort, fautif sur le penalty en fin de rencontre.
Crédit : Nicolas Geslin/Oxygène Radio

Le match a commencé de la plus mauvaise des manières pour Angers SCO. Sous une pluie battante et sur une pelouse grasse, les Angevins, semblent avoir un quart d’heure de retard. Techniquement approximatifs, battus dans les duels et dans l’envie, les visiteurs du soir ne sont pas au rendez-vous.

Poussés par leur public, les Auxerrois mettent le danger sur la cage gardée par Melvin Zinga et pousse Angers dans ses retranchements. Par trois fois, Cédric Hountondji doit être parfait dans sa surface pour empêcher Gauthier Hein d’ouvrir la  marque.

 

Auxerre à dix

 

A l’image du match aller, Auxerre est réduit à dix. Owusu manque de lucidité par deux fois et écope de deux cartons jaunes sur deux actions rapprochées. Il est expulsé et Angers affiche enfin un meilleur visage jusqu’à la mi-temps. Toujours en supériorité numérique au retour des vestiaires, les hommes d’Alexandre Dujeux peinent à imposer leur rythme. Bousculés par une équipe Auxerroise joueuse et ambitieuse, les coéquipiers de Pierrick Capelle font le dos rond. Après un temps fort des locaux, les Angevins mettent le pied sur le ballon.

Une possession stérile jusque dans le dernier quart d’heure de jeu. Un quart d’heure marqué par le sentiment de tout ou rien pour les deux formations. Ibrahima Niane passe tout proche d’offrir la victoire aux siens mais Donovan Léon sort un arrêt capital pour permettre aux siens d’y croire encore. Sur l’action qui suit, Lefort fait tomber Sinayoko dans la surface et Jubal ne se fait pas prier pour faire rugir l’Abbé Deschamps en transformant son pénalty. 

Avec cette victoire, l’AJA reprend la tête du classement. Angers affrontera l’AS Saint-Etienne à Raymond Kopa, le week-end prochain.

Les notes : 

Zinga (6). Précieux sur sa ligne, rassurant sur les sorties aériennes, héroïque avant la mi-temps, Melvin Zinga a livré une bonne performance. Il doit cependant s’incliner face à Jubal sur le penalty qui décide de l’issue de cette partie.

Valery (3,5). Match compliqué pour l’international tunisien, Trop passif dans son couloir, maladroit dans ses choix et dans les passes, trop peu utilisable en attaque, Yan Valéry a raté son match. 

Hountondji (5). Présent dans les duels aériens, bon dans la compensation et dans l’anticipation, il a été précieux lorsque le SCO était sous l’eau. Un bon match de la part de l’international béninois. 

Bamba (5). Toujours bien placé mais plus approximatif qu’à son habitude, il est peu à peu rentré dans son match pour permettre aux siens de tenir défensivement. 

Lefort (3,5). Match compliqué pour l’autre latéral angevin. Souvent pris à revers dans son couloir, trop peu utilisable offensivement et en délicatesse sur son placement, il est malheureusement fautif sur l’action qui amène le pénalty. Un match sans. 

El Melali (4,5). Bien cerné par la défense Auxerroise, le feu folet algérien n’a pas eu l’occasion de briller. Bien que généreux dans les efforts et les appels, il aura manqué de lucidité au moment de faire les bons choix. 

Capelle (5). Un match où le capitaine angevin est passé par tous les états de forme. Un temps en difficulté à l’instar de son équipe, il a ensuite, formé un milieu efficace aux côtés de Joseph Lopy. Cependant, il a manqué de spontanéité pour permettre aux siens, de faire mieux qu’un nul. 

Lopy (5,5). Précieux à la récupération du ballon et dans la bataille du milieu, Joseph Lopy a été de ceux qui ont empêché le naufrage du SCO cet après-midi. Volontaire dans les deux surfaces, la sentinelle angevine a livré une performance au-dessus de la moyenne collective.

Ferhat (4). Peu en vue dans un match où le jeu est beaucoup passé par les couloirs, il est, le joueur excentré le moins utilisé de la partie. En proie à un manque de justesse balle au pied, il n’aura pas eu l’impact escompté. Il a été remplacé par Chérif Sidiki à la 82e minute de jeu? 

Abdelli (4,5). Revenu de sa convalescence, il a semblé juste physiquement, ce qui peu justifié sa sortie à l’heure de jeu, remplacé par Raolisoa après l’heure de jeu. Un match où, le numéro 10 du SCO aurait pu avoir un plus grand impact. 

Lepaul (4,5). Pour sa deuxième titularisation en Ligue 2, le buteur angevin a été privé de ballon. Un premier gros test dans lequel il aura peiné, en cause, son carton jaune pour excès d’engagement, reçu tôt dans la partie. Un match à oublier pour le jeune buteur.