Angers SCO : Les Angevins craquent complètement sur la fin

Maine et LoireSports

1er janvier 2023 à 17h03 - Modifié : 2 janvier 2023 à 9h21 par Clément Lemaître

Alors qu'il avait effectué un match très solide, le SCO a complètement craqué dans les dix dernières minutes face à Lorient (1-2) pour concéder une neuvième défaite de suite cette saison. C'est le deuxième revers pour Abdel Bouhazama mais celui-ci risque de vraiment peser dans les têtes angevines...

Pierrick Capelle et les Angevins n'y arrivent toujours pas.
Pierrick Capelle et les Angevins n'y arrivent toujours pas.
Crédit: Cyprien Legeay/Oxygène Radio

« C'est comme un boxeur qui a pris un KO ». Pierrick Capelle a parfaitement résumé l'état d'esprit angevin après la défaite concédée sur le fil face au FC Lorient (1-2) ce dimanche après-midi. Pour le SCO, les années se suivent et se ressemblent : avec ce nouveau revers, Angers enchaîne une neuvième défaite en championnat et reste plus que jamais distancé dans la course au maintien. En effet, Nantes s'est imposé face à Auxerre (1-0) et le SCO est désormais à sept points du premier non-relégable, Ajaccio, battu dans le même temps à Toulouse (0-2). Mais outre la défaite, c'est le déroulé du match qui va rester dans les têtes. "Je n'ai vraiment pas aimé la fin de rencontre", pestait en zone mixte, le président Saïd Chabane, toutefois rassuré par l'état d'esprit de son équipe sur les 80 premières minutes.

 

Sima, du rêve au cauchemar

 

Quatre jours après une rencontre de belle facture à Ajaccio, malgré la défaite (0-1), Abdel Bouhazama a quasiment reconduit le même onze, hormis Pierrick Capelle de retour au milieu, Amine Salama prenant place sur le banc. En début de rencontre à Raymond-Kopa, les SCOïstes sont restés dans les mêmes dispositions que lors du déplacement en Corse en appuyant sur l'accélérateur d'entrée de jeu.

Si Adrien Hunou a d'abord manqué sa reprise dans la surface lorientaise (3e), Abdallah Sima a trouvé le cadre sept minutes plus tard, pour signer son premier but de la saison avec le SCO. L'attaquant international sénégalais, prêté par Brighton, a repris astucieusement de la tête, au point de penalty, un corner d'Adrien Hunou. Au quart d'heure de jeu, l'ancien Rennais aurait même pu doubler la mise mais a manqué de justesse en ouvrant trop son pied au point de penalty à la suite d'un exploit de Yan Valéry sur le côté droit.

Après ce temps fort, les Angevins ont plus subi dans les trente minutes suivantes. Sur une incursion de Terem Moffi dans la surface, Paul Bernardoni s'est montré vigilant au premier poteau pour repousser en corner (19e). Six minutes plus tard, le gardien de but angevin a effectué une belle parade sur une frappe enroulée de Yoann Cathline. Avant la pause, les joueurs du SCO, très présents dans les duels et bien organisés défensivement, ont opéré par contres. Abdallah Sima a été proche du doublé mais sa frappe à l'entrée de la surface a rasé le poteau de Vito Mannone (35e). Puis sept minutes plus tard, Yan Valery a tenté un centre-tir à 25 mètres mais le portier lorientais a claqué le ballon au-dessus de son but. Sur le corner qui a suivi, Adrien Hunou n'a pas réussi à trouver le cadre de la tête.

 

Bentaleb puis Capelle tout proches de libérer le SCO

 

Au coup d'envoi de la deuxième mi-temps, Paul Bernardoni s'est une nouvelle fois montré rassurant sur sa ligne en repoussant une tête de Terem Moffi. A la 73e, Dango Ouattara s'est présenté seul face au gardien angevin (73e), qui a encore réalisé une sortie parfaite. Cette action faisait suite à un tir d'Amine Salama bien stoppé à bout portant pour Vito Mannone. L'attaquant angevin a bien cru trouver le chemin des filets quelques secondes plus tard (74e), mais le but a été refusé pour hors-jeu.

Mais finalement la sanction est tombée à la 79e : sur un corner d'Enzo Le Fée, Abdallah Sima a marqué contre son camp de la tête (79e). Dans la foulée, le SCO a bien cru pouvoir reprendre l'avantage : à la suite d'une frappe de Nabil Bentaleb à l'extérieur de la surface, le montant de Vito Mannone a tremblé. Pierrick Capelle a repris mais a été contré in-extremis en corner par la défense lorientaise. Puis à la suite d'une contre-attaque, Enzo Le Fée a effectué une frappe de mule sous la barre de Paul Bernardoni (88e). Les Angevins sortent sonnés et pourront le regretter...