Angers SCO : Les Angevins évitent le piège et se qualifient en huitièmes

Maine et LoireSports

21 janvier 2023 à 22h37 - Modifié : 21 janvier 2023 à 23h33 par Clément Lemaître

Secoué par l'Olympique Strasbourg Koenigshoffen (R1) en deuxième mi-temps, Angers SCO a réussi à conserver son but d'avance, inscrit au quart d'heure de jeu (1-0). Les hommes d'Abdel Bouhazama se qualifient pour les huitièmes de finale de la Coupe de France.

Himad Abdelli (Angers SCO)
Himad Abdelli (Angers SCO)
Crédit: Himad Abdelli (Angers SCO)

Cent trente-deux jours après sa dernière victoire face à Montpellier (2-1), Angers SCO a enfin retrouvé le chemin du succès (1-0). Mais les hommes d'Abdel Bouhazama ont beaucoup souffert samedi soir face à l'Olympique Strasbourg Koenigshoffen (R1), notamment en deuxième mi-temps, pour arracher leur ticket en huitièmes de finale de la Coupe de France (prévus les 7 et 8 février prochains). Cette compétition réussit bien aux Angevins : finalistes en 2017 face au PSG, les SCOïstes avaient atteint les quarts de finale en 2021 (ndlr : avec encore le Paris Saint-Germain comme bourreau).

Blazic en sauveur

Décidement, la Meinau porte chance aux joueurs du SCO. Après avoir éliminé le Racing Club de Strasbourg, il y a deux semaines, à la suite de la séance des tirs au but, les Angevins ont sorti le Petit-Poucet de la compétition, tombeur de Clermont au tour précédent. Pour débuter cette rencontre, Abdel Bouhazama a fait entrer six nouveaux joueurs dans son onze par rapport au dernier match de L1 (ndlr : face à Clermont) : Ousmane Camara, Souleyman Doumbia, Lilian Rao-Lisoa, Himad Abdelli, Sada Thioub et Abdallah Sima. Dans cette soirée glaciale, l'actuel dernier de Ligue 1 s'est d'abord montré entreprenant mais les tentatives de Batista Mendy (6e) et d'Amine Salama (8e) ont été stoppées par Corentin Schmittheissler, le portier de l'OSK 06. Si l'Alsacien Sofiane Haddaoui a inquiété la défense angevine dans la foulée (11e), le SCO a forcé la décision sur coup de pied arrêté.

Après avoir vu le poteau repousser sa première tentative (14e), Miha Blazic, bien servi par Himad Abdelli, a trouvé l'ouverture à la suite d'un nouveau corner deux minutes plus tard (16e). Le défenseur slovène, arrivé l'été dernier en provenance de Ferencvaros (Hongrie), a ainsi inscrit sa troisième réalisation de la saison (ndlr : il avait marqué contre Strasbourg 2-3 et face à Lens 1-2). Un but qui vaut très cher pour Angers SCO. Car huit minutes plus tard (24e), Abdallah Sima n'a pas réussi à tuer le match en trouvant la barre transversale du portier alsacien. C'est à partir de ce moment-là que l'Olympique Strasbourg Koenigshoffen a commencé à sortir la tête de l'eau et Paul Bernardoni a été tout heureux de voir les tentatives de Wacim Tine (36e) et Alexis Mouakit (43e) passer à côté puis au-dessus.

Au retour des vestiaires, les joueurs de R1 ont joué crânement leurs chances et bousculé les hommes d'Abdel Bouhazama, sans trop d'idées hormis sur une nouvelle frappe d'Abdallah Sima au-dessus (51e) et sur une tête d'Adrien Hunou dans les gants du gardien alsacien (78e). Car pour le reste, c'est l'OSK 06 qui a été le plus dangereux mais Wacim Tine (47e) et Herman Kekambus (68e) ont été trop maladroits. Contrairement à leur coéquipier Alexis Mouakit (73e) qui a obligé Paul Bernardoni à effectuer un arrêt décisif à la suite d'un coup-franc. Les SCOïstes ont eu très chaud. La manière n'a pas toujours été au rendez-vous mais c'est enfin un succès pour le club de l'Anjou qui pourrait faire du bien moralement avant de poursuivre l'opération maintien dimanche prochain à Brest puis dans onze jours face à l'AC Ajaccio à Raymond-Kopa.