Angers SCO : les Angevins enchaînent une 11e défaite et inquiètent

Maine et LoireSports

15 janvier 2023 à 17h06 - Modifié : 16 janvier 2023 à 6h26 par Clément Lemaître

Malgré la titularisation de Sofiane Boufal, et le retour d'Azzedine Ounahi en deuxième mi-temps, Angers a été dépassé dans le jeu et s'est logiquement incliné face à une solide équipe clermontoise (1-2) dimanche. Le SCO termine la phase aller avec huit points et onze défaites consécutives.

Adrien Hunou (Angers SCO)
Adrien Hunou (Angers SCO)
Crédit: Adrien Hunou (Angers SCO)

Cédric Hountondji avait alerté ses coéquipiers en évoquant un adversaire « compliqué » à manœuvrer. Le défenseur angevin, passé par la formation auvergnate entre 2019 et 2022, ne s'était pas trompé tant les Clermontois ont dominé les débats dimanche après-midi sur la pelouse du Stade Raymond-Kopa. Malgré la présence du KDLB (Kop de la Butte) pour la première fois depuis trois mois, les Angevins ont été logiquement battus par les hommes de Pascal Gastien et enchaînent une onzième défaite en championnat (ndlr : à un match du record de l'histoire en L1, détenu par Dijon).

Avec toujours huit points au compteur, les Scoïstes, qui contrairement à Ajaccio (0-1), contre Lorient (1-2) et au Parc des Princes (0-2) mercredi dernier n'ont pas montré grand chose dans le jeu, doivent absolument effectuer une série pour espérer se maintenir car le premier non-relégable Strasbourg est à sept points. "Il y a deux victoires et un match nul d'écart, on ne va pas lâcher", tentait de positiver Paul Bernardoni en zone mixte.

 

Ounahi de retour mais pas décisif

 

Après un long round d'observation d'une demi-heure, les Clermontois ont prouvé que leur huitième place et leur série de victoires en cours (contre Lyon puis Rennes) n'était pas usurpée. Saîf-Eddine Khaoui (31e) a tiré le premier au but, à l'entrée de la surface angevine, mais Paul Bernardoni s'est bien couché. Deux minutes plus tard, le SCO a bien cru ouvrir le score à la suite d'un centre d'Himad Abdelli (qui a remplacé Farid El-Melali, blessé, à la 23e), mais seul aux six mètres, Adrien Hunou a manqué son contrôle et Clermont a pu écarter le danger. Puis à la 35e, Sofiane Boufal a aussi été tout proche de libérer les siens mais sa tentative directe sur corner a tutoyé la lucarne gauche de Mory Diaw (35e).

 

Cinq minutes plus tard, Clermont a accéléré et ouvert le score. A la suite d'un petit numéro de Jim Allevinah à droite, Grejohn Kyei a hérité du ballon aux six mètres, contrôlé et frappé. Paul Bernardoni a repoussé sur son poteau droit mais Elbasan Rashani a bien suivi et marqué dans le but vide. Ensuite, le SCO a failli égaliser dans le temps additionnel de la première mi-temps, mais la reprise d'Himad Abdelli a trouvé le montant de Mory Diaw.

 

4e but de la saison pour Boufal

 

Dès le début de la deuxième mi-temps, les Scoïstes ont été cueillis à froid (48e). Sur le côté droit, Grejohn Kyei s'est joué de Miha Blazic et a trouvé Neto Borges en plein cœur de la défense angevine. D'une tête croisée, le Brésilien a trouvé le petit filet droit de Paul Bernardoni. Après ce but, les hommes d'Abdel Bouhazama ont effectué une domination stérile à l'image de ces deux frappes de Nabil Bentaleb dans les gants de Mory Diaw (52e) puis au-dessus (53e) et malgré l'entrée en jeu du demi-finaliste du Mondial 2022, Azzedine Ounahi, de retour pour la première fois à Raymond-Kopa en 2023. Hormis quelques gestes techniques bien sentis, l'ancien joueur d'Avranches n'a pas pesé sur le résultat final.

Une fin de rencontre que les Angevins ont cru faire basculer lorsque Sofiane Boufal a réduit le score (80e) de la tête à la suite d'un coup-franc excentré de Nabil Bentaleb. Le quatrième but de la saison de l'international marocain n'a finalement pas suffi à stopper le naufrage du SCO, toujours bon dernier de L1. "Dès le match à Brest (29 janvier), ça doit tourner", a déjà prévenu Himad Abdelli.