Angers SCO : Treizième défaite de suite pour les Angevins

Maine et LoireSports

Battu mercredi soir par Ajaccio (1-2) après avoir encaissé un but dans le temps additionnel, Angers SCO enchaîne une treizième défaite de suite en L1 et entre définitivement dans l'histoire du championnat de France.

1er février 2023 à 21h01 - Modifié : 1er février 2023 à 23h08 par Clément Lemaître

Himad Abdelli (Angers SCO)
Himad Abdelli (Angers SCO)
Crédit : Himad Abdelli (Angers SCO)

« On est malades, très malades. » En zone mixte, Himad Abdelli n'a pas masqué sa déception et sa tristesse après la nouvelle défaite du SCO mercredi soir à domicile contre l'AC Ajaccio (1-2). La treizième consécutive en championnat de France cette saison. « Celle de trop » comme l'a souligné Yann Valéry après la rencontre. Car désormais, Angers est entré dans le Guinness des records devant le CA Paris (1933-34) et Dijon (2020-21). Outre cette série noire qui s'étire, les hommes d'Abdel Bouhazama ont une nouvelle fois perdu face à un concurrent direct au maintien, trois jours après avoir été largement dominé par Brest (0-4). Mathématiquement, les SCOïstes peuvent encore se sauver onze points sur le 17e) mais cette défaite concédée dans les ultimes secondes va faire très mal.

Chabane : « Nous sommes désolés pour les supporters »

Pourtant, tout avait très bien commencé pour les Angevins. Bien lancé en profondeur dans l'axe par Nabil Bentaleb, Abdallah Sima a devancé la défense ajaccienne grâce à sa vitesse et ouvert le score dans un angle légèrement fermé (13e). Le gardien François-Joseph Sollacaro a touché le ballon mais pas suffisamment pour empêcher le ballon de rentrer dans son but.


Sur l'engagement, les Ajacciens ont été tout proches d'égaliser. Bien servi dans la surface, Riad Nouri a ouvert son pied droit et vu son tir dévié sur la transversale par le bout des gants de Paul Bernardoni. Avant la pause, les hommes d'Abdel Bouhazama ont dominé les débats sans trouver une nouvelle fois l'ouverture : si la frappe d'Adrien Hunou à l'entrée de la surface a manqué de puissance pour inquiéter François-Joseph Sollacaro (28e), Abdallah Sima a vu son tir longer la ligne de but adverse huit minutes plus tard (36e). Puis, la tentative d'Amine Salama est passée au-dessus de la cage corse à la suite d'un corner (41e).

Doumbia exclu

En deuxième période, les SCOïstes sont retombés dans leurs travers. En quarante-cinq minutes, ils n'ont obtenu aucune occasion, laissant le jeu à l'AC Ajaccio. Si Youcef Belaïli a manqué le cadre (53e), les Corses ont égalisé peu après l'heure de jeu. Sur son premier ballon, Moussa Soumano, entré une minute plus tôt et lancé dans la profondeur par Youcef Belaïli, a placé astucieusement son ballon sur la droite de Paul Bernardoni (63e). Puis les coéquipiers de Nabil Bentaleb ont fini la rencontre à dix, après le tacle appuyé de Souleyman Doumbia sur Vincent Marchetti (ndlr : une expulsion confirmée par le VAR). Alors qu'ils pensaient enfin tenir le match nul, pour la première fois depuis l'été dernier, les Angevins ont encaissé le but de Mounaïm El-Idrissy, plus prompt que Miha Blazic aux six mètres, dans les dernières secondes. « On est en L2, on est en L2 », chambraient les supporters angevins. « Nous sommes désolés pour eux », a lâché Saïd Chabane un peu plus tard en zone mixte. Dès dimanche, il faudra repartir au combat à Lorient. Pour tenter de mettre fin à cette interminable et douloureuse série.