Bouillé-Ménard. Une quarantaine d'agriculteurs du Samu social agricole demandent à voir Christiane Lambert

Maine et Loire 

18 mars 2022 à 19h51 - Modifié : 18 mars 2022 à 19h51 par Alexis Vellayoudom Conéricaondin et Coralie Juret

L'association Samu social agricole emmenée par Philippe Grégoire et Michel Bini appelait à une "manifestation pacifique" devant l'exploitation de la Segréenne, présidente de la FNSEA. Le syndicat dénonce la méthode dans une contre-manifestation.

Samu social agricole Bouillé-Ménard manif FNSEA_18 03 22_AVC
Une quarantaine de personnes s'est réunie près de l'église de Bouillé-Ménard ce vendredi 18 mars.
Crédit: AVC

"La FNSEA ce n'est plus le contre-pouvoir, c'est devenu un co-gérant du pouvoir"... C'est la vision d'une quarantaine d'agriculteurs de toute la France réunis à Bouillé-Ménard ce midi à propos du syndicat majoritaire de la profession.

Ils répondaient à l'appel de l'association Eleveurs et négociants solidaires, d'un collectif breton et normand, et du Samu Social Agricole, une association de défense des Agriculteurs. Son co-président, Philippe Grégoire vient demander des comptes à Christiane Lambert, présidente de la FNSEA et éleveuse de porcs à Bouillé-Ménard. Selon ce producteur de lait de Chanzeaux (49), le syndicat, malgré les millions d'euros qui lui sont versés a des résultats moyens, et plus d'un agriculteur se suicide chaque jour. Le Samu social agricole demande la reconnaissance des coûts de production, l'encadrement des centrales d'achats et des structures de l'agroalimentaire, dont font partie des membres de la FNSEA d'après elle.

 

Une contre-manifestation à Combrée

 

Christiane Lambert n'avait pas donné suite à leur demande de rencontre et ce vendredi midi, tous les chemins d'accès à son exploitation de Bouillé-Ménard avaient été bloqués par les forces de l'ordre. Dans un communiqué de presse ce soir, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du Maine-et-Loire annoncent avoir réuni "plus de 200 soutiens venus de tout le département et aussi des départements limitrophes" autour de leur présidente à Combrée, quelques kilomètres plus loin. Une information qu'Oxygène Radio, pas informée du rassemblement, n'a pas pu vérifier sur place. 

Dans une vidéo publiée sur YouTube, l'éleveuse segréenne apparaît aux côtés d'une centaine de personnes. Elle estime "scandaleux d'appeler à mobiliser au domicile et dans l'exploitation d'un responsable". "Je suis ouverte à toutes discussions", poursuit Christiane Lambert, mais "la pression et le chantage ne doivent pas exister dans une démocratie". Le Samu social agricole s'est dit prêt à attendre toute la nuit pour avoir des réponses. A 18h30, une vingtaine de personnes étaient encore dans le bourg de Bouillé-Ménard, sur la place de l'église.