Candé. La piscine fermera cet été, faute de moyens financiers

Maine et Loire

26 octobre 2022 à 8h20 - Modifié : 27 octobre 2022 à 9h47 par Alexis Vellayoudom

Le Conseil municipal s'attend à une augmentation des tarifs du gaz entre 350 et 400 %. La commune, n'ayant pas les moyens de la financer, a voté la fermeture de la piscine en juin 2023.

Illustration piscine_26 08 21_Cookelma
Image d'illustration
Crédit: Cookelma

Dès cet été, les Candéens devront trouver une autre piscine pour aller mettre son maillot de bain. Les élus se réunissaient en Conseil municipal le 20 octobre, à l'odre du jour l'avenir de la piscine municipale. Ils ont enteriné sa fermeture. 

 

Hausse des tarifs du gaz

 

Dans son compte-rendu, le Conseil municipal fait état d'un bilan qui se traduit par un déficit annuel moyen de 300 000 €, "ce déficit est notamment le résultat du coût du gaz, qui représente près de 50 000 € pour la moitié de l'année 2022", peut-on lire. La commune négocie ses contrats d'achat d'électricité et de gaz via le Syndicat Intercommunal d'Energies de Maine-et-Loire (SIEML). Le dernier prend fin au 31 décembre et les chiffres annoncés pour le prochain inquiète, "une hausse prévisible comprise entre 350 et 400 % du tarif actuel. Le coût actuel étant de 70 € TTC/MWh, l'évolution attendue se situera entre 230 € TTC/MWh et 290 € TTC/MWh". 

 

Une fermeture en juin 2023

 

"Dans ces conditions, l'équilibre budgétaire pour 2023 sera difficile à trouver, compte tenu des emprunts à rembourser et des investissements minimum à prévoir", poursuit le Conseil. Les élus ont ensuite évoqué plusieurs pistes dont de la reprise de la compétence aquatique par Anjou Bleu Communauté, l'augmentation des impôts fonciers et la réduction des charges communales. Mais les débats ont plutôt porté sur une fermeture du service.

Les élus ont donc délibéré à bulletin secret sur deux propositions, une fermeture de l'établissement au 1er janvier 2023 ou au 30 juin 2023. C'est la deuxième solution qui a été retenue avec 13 voix pour et 8 contre.