Élections départementales : un binôme identitaire sur le canton de Segré

Maine et Loire 

Jean-Eudes Gannat et Helen Tardiveau présentent leur candidature sur le canton de Segré. Ils sont soutenus par le bar associatif identitaire l'Alvarium.

Dep Segré Gannat-Tardiveau_19 05 21_Jean-Eudes Gannat
Le binôme est soutenu par l'association identitaire angevine L'Alvarium
Crédit: Alexis Vellayoudom

20 mai 2021 à 16h21 - Modifié : 20 mai 2021 à 16h24 par Alexis Vellayoudom

C'est une liste identitaire sur le canton de Segré. Helen Tardiveau et Jean-Eudes Gannat ont présenté leur candidature pour les élections départementales du 20 et 27 juin. Non encartés, ils se présentent avec le soutien de l'Alvarium, un bar associatif identitaire angevin.


Présenter une alternative aux partis politique ?


Helen Tardiveau, 48 ans, est angevine et artisan tapissier. Son attache au canton vient de son conjoint, originaire du canton. Candidate sous l'étiquette Front national aux municipales d'Angers en 2014, elle est aujourd'hui proche du groupe d'extrême droite Alliance qui siège à la Région.

Jean-Eudes Gannat explique la candidature de leur binôme
Crédit: Alexis Vellayoudom

De son côté, Jean-Eudes Gannat, 26 ans, marié et père de deux enfants, est indépendant. Il est le fondateur du bar associatif identitaire angevin l'Alvarium. Originaire de Segré où il est revenu habité, il y a un an. Il est le fils de Pascal Gannat, élu à la région Pays de la Loire pour le groupe Alliance - Traditions et Libertés. Jean-Eudes Gannat était candidat Front national en 2014 aux municipales d'Angers puis en 2015 aux départementales sur le canton de Angers 7 (Trélazé). Il d'ailleurs quitté le Front national la même année. En septembre dernier, il s'est présenté aux élections législatives partielles de Saumur avec le soutien de l'Alvarium.

Helen Tardiveau et Jean-Eudes Gannat estiment que leur engagement associatif est aujourd'hui plus efficace que l'appartenance à un parti : "les partis politiques depuis des décennies, réclament, font des pétitions, distribuent des tracts et demandent aux gens de voter pour eux. Et après, ils ne font rien, concrètement ça ne change rien pour les gens".


Insécurité, patrimoine et immigration


Le binôme est donc soutenu par l'Alvarium et affiche clairement son projet identitaire. Parmi leurs axes de travail, la lutte contre l'insécurité : "le Segréen n'échappe pas aux maux et problèmes liés à l'insécurité". Le duo souhaite aussi s'engager aussi sur la question de l'immigration, "il y a des subventions à l'immigration votées au Département qui sont scandaleuses", explique Jean-Eudes Gannat.

Jean-Eudes Gannat présente leurs axes de travail
Crédit: Alexis Vellayoudom

Il y a aussi une partie sociale sur leur programme, "la revalorisation de l'APA, de l'aide aux personnes âgées et handicapées et la création d'un crédit à taux 0 % pour les jeunes couples qui voudraient s'acheter leur logement", détaille Jean-Eudes Gannat. Le binôme souhaite aussi défendre le patrimoine et les paysages : "la lutte contre l'implantation d'éoliennes et la défense des églises et de nos clochers".

Jean-Eudes Gannat et Helen Tardiveau se disent aussi prêts à lutter contre les idéologies LGBT et l'assistanat. Ils seront suppléés par Didier Simons, professeur, et Thérèse Beauvais, salarié.