Fermeture de la piscine de Candé : 2500 scolaires sur le carreau en septembre

Maine et Loire

23 décembre 2022 à 11h44 - Modifié : 23 décembre 2022 à 15h21 par Coralie Juret

Prise à la gorge par la hausse des coûts de l’énergie, la petite commune a décidé de fermer son équipement au 30 juin 2023 pour préserver son budget communal. Les écoles du secteur qui utilisent la piscine sont sans solution, la question du financement de la piscine est en question.

piscine de Candé_23 12 22_mairie de Candé
La piscine de Candé est désormais fermée au public et accueille les scolaires jusqu'au 30 juin 2023.
Crédit: piscine de Candé / mairie de Candé

Les élèves de l’Anjou Bleu pourront-ils continuer d'apprendre à nager ? À Bel-Air de Combrée, des parents s’inquiètent : la piscine de Candé fréquentée par les CM1-CM2 de l’école de l’Ombrée a vu sa facture de gaz multipliée par 3,5, et la mairie a décidé d’arrêter les frais au 30 juin au prix d’un gros effort financier.

« Notre grosse inquiétude est pour la rentrée de septembre », explique le président de l'Association de parents d'élèves Yannick Guérin. « Si elle est fermée, aucune solution n'a été trouvée. La deuxième question qu'on se pose, c'est aussi pour le collège Cousteau (de Pouancé, NDLR) qui pourrait avoir un impact dès cette année si malheureusement la mairie de Candé est obligée de fermer prématurément en janvier, parce que le collège n'aura pas fait ses créneaux cette année ».

 

 

Des écoles du Pouancéen, des Vallées du Haut-Anjou et du Pays d’Ancenis concernées

 

A Ombrée d’Anjou, plusieurs établissements scolaires sont concernés, ainsi que des écoles de Candé, du Louroux Béconnais, de Bécon les Granits et même du Pays d’Ancenis. Yannick Guérin aimerait créer un groupe « qui pourrait permettre de soutenir les élus du secteur pour trouver une solution rapide. Septembre 2023 va venir très vite, c’est une inquiétude qu’il faut qu’on enlève aux enseignants ».

Car si la piscine de Candé ne rouvre pas, il faudra trouver des créneaux de natation scolaire ailleurs. Le savoir-nager est au programme de l’Éducation Nationale jusqu’en 6e. « Pour nous à Bel-Air de Combrée, la piscine de Craon ne poserait pas spécialement de problème par rapport à la distance, mais d’autres écoles auraient des difficultés à se déplacer, puisqu’il faut financer les transports scolaires et que les enseignants prendraient plus de temps pour s’y rendre, donc perdent du temps sur d’autres matières à apprendre aux enfants », énumère le président de l’APE de l’Ombrée. « Quant à celle de Châteaubriant, là ce n’est plus un tout petit créneau par jour qu’il faudrait prendre.... » Une bonne demi-heure sépare les deux villes.

 

Qui pour payer la facture ?

 

Pour Yannick Guérin, une rénovation de la piscine de Candé serait la solution, mais la commune de 2824 habitants ne peut pas en supporter seule le coût, prévient le maire de Candé. Pascal Crossouard aimerait une participation des communautés de communes. Pas avant une rénovation, et à condition d’un transfert de compétences, répond le président d’Anjou Bleu communauté Gilles Grimaud. La commune d’Ombrée d’Anjou est de son côté restée muette sur la question, malgré nos sollicitations.

 

Pour contacter Yannick Guérin, président de l’APE de l’Ombrée à Bel-Air de Combrée : apedelombrée@sfr.fr.

 

Reportage - A Candé la piscine va fermer à cause de l'inflation, les scolaires sans solution
Le Sujet de la rédac du 23/12/22
Crédit: Coralie Juret