Fermeture des écoles : la débrouille des parents face à une décision gênante, mais qu'ils comprennent

Covid-19 Maine et Loire 

Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des écoles pour au moins 3 semaines. Les parents du groupe scolaire Les Pierres Bleues de Segré-en-Anjou-Bleu réagissent.

Ecole Pierres Bleues_01 04 21_AVC
Les parents vont s'adapter à cette nouvelle fermeture des écoles
Crédit: Alexis Vellayoudom

2 avril 2021 à 8h06 - Modifié : 2 avril 2021 à 8h20 par Alexis Vellayoudom

Dernier jour de cours avant une longue pause pour les écoles, collèges et lycées. Emmanuel Macron a pris la décision de fermer les établissements scolaires pendant au moins 3 semaines pour les écoles primaires et 4 semaines pour les collèges et lycées. La semaine prochaine, ça sera école à la maison avant de profiter de 2 semaines de vacances avancées pour l’ensemble du territoire. Hier, nous sommes allés à la rencontre des parents du groupe scolaire Les Pierres Bleues à Segré-en-Anjou-Bleu.

Reportage à l 'école Les Pierres Bleues
Crédit: Alexis Vellayoudom

Sur le muret qui longe l’entrée de l’école, deux mamans discutent. Nathalie est séparée et en garde alternée. Le papa habite à plus de 10 km. Sa fille est en CM1. Cette fermeture, elle la comprend, mais ça ne l'arrange pas , "je suis en attente d'un appel pour du travail et là si les centres de loisirs ferment, on fait comment ? Je n'ai pas d'autres solutions, le papa n'habite pas là, il travaille et je n'ai pas de famille dans le secteur".

Elle prévoit de les emmener au parc et de faire des activités à la maison comme cette autre maman avec qui elle discute. En congé maternité, elle va s’occuper de ces deux enfants en bas âge, "le fait de rester à la maison et de ne pas voir les copains, ça l'embête. Après, je comprends tout à fait, j'ai mon fils qui est asthmatique. Je préfère qu'on reste à la maison qu'on chope pas le virus et qu'on préserve nos anciens".


"Je n'ai pas de solution pour garder mes enfants", Tiffany, animatrice et maman de deux enfants


Plus loin, devant la grille de l’école, Annick attend son petit-fils qui vit chez elle. Même si elle n’est pas d’accord avec l’ensemble des mesures du gouvernement, elle reste favorable à la fermeture des écoles, "ils sont plus ou moins collés les uns aux autres, ils se touchent. Il vit chez moi et je suis diabétique, faut que je fasse très attention".

Enfin, nous discutons avec Tiffany, animatrice à l’école Les Pierres Bleues. Ces nouvelles la gênent, "j'ai deux enfants, il y a plus de nounous, il y a plus d'écoles. Je suis animatrice, je fais le centre de loisirs, je ne sais si je dois accueillir les enfants des infirmières. Je n'ai pas de solutions pour garder mes enfants".

Les parents espèrent que 3 semaines seront suffisantes pour ralentir la progression du virus. Ils attendent plus de visibilité de la part du gouvernement. La réouverture des écoles primaires est prévue pour le 26 avril. Il faudra, pour le moment, attendre le 2 mai pour les collégiens et lycéens.