Football : l’ASPTT Laval en 8e de finale de la Coupe des Pays de la Loire, “c’est du bonus”

Mayenne Sports 

12 mai 2022 à 16h54 - Modifié : 12 mai 2022 à 16h56 par Coralie Juret

Le petit poucet de la Coupe des Pays de la Loire est aussi le dernier club mayennais encore en lice. L’ASPTT Laval a déjà sorti trois clubs de Régional 3 et Régional 2.

ASPTT Laval football Coupe des Pays de la Loire Beaufort_01 05 22_ASPTT Laval - Fabiana Medeiros
L'ASPTT Laval (D2 district) a sorti Beaufort en Vallée (R3) en Coupe des Pays de la Loire.
Crédit: ASPTT Laval / Fabiana Medeiros

Les affiches des 8e de finale de la Coupe des Pays de la Loire sont tirées au sort ce soir à 18h45 au siège de la Ligue régionale à Saint-Sébastien-sur-Loire… Un moment attendu par l'ASPTT Laval, dernier club de football mayennais encore en lice et petit poucet de la compétition (deuxième division de district). 

Les coéquipiers de Valentin Faucheux ont déjà battu deux équipes de Régional 3 et une de Régionale 2. Ils espèrent aller le plus loin possible et n’ont rien à perdre confirme leur capitaine : “En Coupe l’objectif n'a pas changé, tout ce qu’on prend c'est du bonus. Après Segré on s’est dit qu’il serait peut-être intéressant d'aller chercher les maillots, donc ça y est, les maillots on les a. Et maintenant c'est vraiment de prendre du plaisir, essayer de tirer une équipe qui est abordable, c'est-à-dire de niveau R3 voire de R2. Même si évidemment ce sera compliqué, on va jouer ce match avec unité en se disant qu'on est toujours le petit, mais on se dit pourquoi pas… On espère recevoir aussi parce qu'on a pas forcément les moyens d'un club de région pour se déplacer tous les weekends, un minibus”.

Valentin Lefaucheux "l'objectif c'est de prendre du plaisir"
Crédit: Coralie Juret

 

Un club en pleine renaissance



L'ASPTT Laval espère éviter Sablé, tenant du titre et recevoir les Sarthois de Saint Saturnin-La Milesse dimanche 22 ou jeudi 26 mai. Une place en 8e méritée en défaisant la R3 de Beaufort en Vallée 3-0 chez elle dimanche 1er mai. Un nouvel exploit pour ce club historique de Laval aussi candidat à la montée en première division de district, qui récompense 3-4 ans de travail pour le faire revivre, analyse Valentin Lefaucheux. 

“On se sent déjà très heureux ! S’être qualifier en 16e de finale c'était historique pour le club, alors là en 8e de finale c'est encore plus beau ! Mais on se dit finalement pourquoi pas, on continue encore un petit peu… Et on a vu qu'il y avait certaines équipes de niveau R3, niveau R2 qui étaient encore qualifiées donc on espère pas tomber tout de suite sur les plus gros. Et surtout d'accueillir aussi, parce que nos supporters étaient déjà très présents à Beaufort, mais lors du tour précédent contre Saint-Ouen-des-Toits c'est eux qui vraiment nous ont poussés à aller jusqu'au bout, et à nous qualifier”.

Valentin Lefaucheux "on se dit pourquoi pas continuer encore un peu"
Crédit: Coralie Juret

Et l’équipe que son capitaine décrit comme “un mélange d'expérience, de jeunesse et de fougue un peu" se prend à rêver, alors qu’elle n’imaginait pas arriver à ce niveau de la compétition après une élimination rapide en Coupe de France. On récolte les fruits de ce qu'on a semé, c'est la cerise sur le gâteau pour la fin de saison", se félicite Valentin Lefaucheux. Quoiqu’il arrive, le petit poucet lavallois a déjà tout gagné, avec ce “choix payant” entre la coupe du District et la Coupe des Pays de la Loire. Et une médiatisation en prime, qui pourrait bien offrir un peu de choix au coach de l'ASPTT Laval Keven Helbert à l’heure des recrutements : “peut-être l’opportunité d'ajouter de la qualité à chaque poste, dixit son capitaine.