Futsal. A Laval, l'équipe de France s'offre une qualification historique pour la Coupe du monde

MayenneSports

L'équipe de France de futsal s'est qualifiée pour la première Coupe du monde de son histoire en battant la Slovaquie, à Laval. Dans un Espace Mayenne en folie, les Bleus ont pu écrire l'histoire de leur sport.

14 décembre 2023 à 22h55 - Modifié : 14 décembre 2023 à 23h01 par Cyprien Legeay

L'équipe de France verra la Coupe du monde l'année prochaine.
L'équipe de France verra la Coupe du monde l'année prochaine.
Crédit : Cyprien Legeay/Oxygène Radio

C'était tout un symbole pour Louis Marquet, lui le pur Mayennais et gardien de l'équipe de France, de décroché cette qualification. Le portier de l'Etoile lavalloise et ses compères de club que sont Nelson Lutin, Souheil MouhoudineOuassini Guirio et le capitaine Abdessamad Mohammed ont écrit une page du futsal français. En battant la Slovaquie à l'Espace Mayenne, les Bleus ont composté leur ticket pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA 2024. Une compétition qui se déroulera du 14 septembre au 6 octobre 2024 en Ouzbékistan.

Pour se qualifier, l'équipe de France n'a pas eu à forcer son talent face à des Slovaques pris à la gorge dès les premières minutes de jeu. Sur la première frappe de la rencontre, le capitaine Mohammed ouvrait le bal avec une première réalisation (1-01'). Belhadj (2-06')Guirio (3-011') lui emboîtait rapidement le pas pour se mettre à l'abri avant que Korcek ne mette le ballon au fond de ses propres filets (4-012').

Le capitaine Abdessamad Mohammed a montré la voie.
Le capitaine Abdessamad Mohammed a montré la voie.
Crédit : Cyprien Legeay/Oxygène Radio

Avant la pause, le Lavallois Mouhoudine venait conclure de belle manière les festivités pour mener 5-0. Au retour des vestiaires, Korcek (5-124') sauvait l'honneur pour la Slovaquie mais Mouhoudine y allait rapidement de son doublé pour lui répondre (6-126'). Quelques minutes plus tard, c'était au tour de Saadaoui d'ouvrir son compteur (7-132').

Un festival offensif qui a pu ravir l'Espace Mayenne pour la dernière prestation française de l'année à Laval.