Gendarmes au féminin : "on rencontre parfois des personnes un peu misogynes"

Maine et Loire 

Elles ont choisi l'uniforme bleu pour protéger et servir leurs concitoyens. A l'occasion du 8 mars, zoom sur les visages féminins de la gendarmerie avec la Compagnie de Segré-en-Anjou Bleu.

Morgane gendarme COB Lion brigade Montreuil-Juigné_04 03 21_CJ
Morgane, gendarme à la brigade de Montreuil-Juigné, le 4 mars 2021.
Crédit: CJ

16 mars 2021 à 13h21 - Modifié : 22 mars 2021 à 15h46 par Coralie Juret

Morgane, 25 ans, était la seule femme et jeune gendarme à son arrivée dans la Communauté de brigade du Lion d'Angers, brigade de Montreuil-Juigné il y a quatre ans. Elle a très vite été attirée par la gendarmerie et se destine au métier d'enquêtrice. Rencontre.

Portrait : Morgane, gendarme et coach de basket

"Les mentalités ont beaucoup évolué"


Depuis les années 80, les femmes sont présentes à tous les grades et dans toutes les unités de la gendarmerie. Elles représentent aujourd'hui 20% des effectifs, comme à la brigade de Montreuil-Juigné où elles sont 3 sur 12 militaires. Il y a toujours une femme en service dans l'effectif explique Morgane, l'une d'elles.

Morgane "Parfois les femmes ou les enfants ont plus de facilité à parler avec une femme"

Au total, six femmes servent dans la Communauté de brigades du Lion d'Angers, qui appartient à la Compagnie de Segré-en-Anjou Bleu.

Le portrait de Morgane est à réécouter samedi à 11h30 sur Oxygène. Prochain rendez-vous lundi 22 mars à 12h30 avec Loan, gendarme adjoint volontaire arrivée en décembre à Communauté de brigade de Tiercé.