Grève enseignants : une cinquantaine d'écoles fermées en Maine-et-Loire et en Mayenne selon les syndicats

Maine et Loire Mayenne 

12 janvier 2022 à 17h23 - Modifié : 12 janvier 2022 à 17h26 par Coralie Juret, Alexis Vellayoudom, et Simon Lelièvre

Tous les syndicats enseignants et la FCPE appellent à manifester contre la gestion de la crise sanitaire dans les écoles. En Mayenne et dans le Maine-et-Loire, une cinquantaine d'écoles vont fermer selon les syndicats.

OXYGENE RADIO

Une mobilisation des enseignants historique s'organise ce jeudi 13 janvier. Selon le SnuiPP-FSU, 75 % des enseignants du premier degré seraient en grève et une école sur deux sera fermée. Le syndicat parle d’une mobilisation historique sur ces vingt dernières années avec l'ensemble des syndicats et la Fédération des conseils des parents d'élèves. Hier, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, a indiqué que c’était une grève "contre le virus". Le SnuIPP-FSU rétorque que c’est surtout dû au "ras-le-bol grandissant dans les écoles".

 

En Mayenne, une cinquantaine d'écoles fermées

 

En Mayenne, le Snudi FO 53 appelle à se rassembler devant l'inspection académique de Laval à 11h30, "nous pensions avoir touché le fond, mais depuis les annonces du 1er ministre le 10 janvier nous sommes dans les abysses de l’insupportable", explique le syndicat. 

Pour savoir si l’école de vos enfants est en grève ou non, une carte interactive a été mise en place par le syndicat. 

 

 

Dans le Maine-et-Loire, 76 % de grévistes

 

Dans l'Anjou, le SnuiPP-FSU annonçait ce lundi, 76 % de grévistes et 53 écoles fermées. Hier, Claudie Laurent, secrétaire du SnuiPP-FSU du Maine-et-Loire, militait pour un retour à la fermeture d'une classe dès lors qu'un élève était positif, "les collègues sont épuisés [...] l'école va craquer. Ça fait 2 ans que les enseignants portent l'école à bout de bras et bricolent pour que ça tienne", explique celle qui est aussi directrice de l'école Françoise Dolto à Segré.  

À Angers, les syndicats, mais aussi les parents d'élèves appelent à manifester à 11h place Imbach, "devant les manquements répétés du ministère sur le plan sanitaire, le manque d'anticipation et la totale désorganisation observée depuis 10 jours dans les établissements scolaires, notre fédération appelle ses adhérent(e)s, et au delà tous les parents, à garder quand ils le peuvent leurs enfants à la maison, jeudi 13 janvier, en signe de soutien et de solidarité avec les enseignant(e)s et tous les personnels de l'Education nationale", écrit la FCPE 49.