L'Amour est dans le Pré. "Aujourd'hui, je suis heureux", confie l'Angevin Charles

Maine et Loire

Candidat dans l'émission de M6 L'Amour est dans le Pré, l'Angevin Charles revient sur son aventure et son dénouement... heureux.

22 novembre 2023 à 15h04 par Alexis Vellayoudom

Charles L'Amour est dans le Pré Angers_21 11 23_Cécile Rogue - M6
L'éleveur de vaches allaitantes a retrouvé l'amour
Crédit : Cécile Rogue - M6
C'était l'un des visages de l'émission L'Amour est dans le Pré. Charles, éleveur de vaches allaitantes à Saint-Augustin-des-Bois, a marqué la saison 18 du programme de M6. Lundi soir, on découvrait le dénouement pour lui. Alors où en est-il sentimentalement ? Réponse avec Charles. 
 
 

Le portrait l'a "libéré"

 
 
L'émission n'avait pourtant pas très bien débuté pour Charles. Lors du portrait, l'éleveur, séparé et père de deux enfants, se confie, sur son enfance, un père qui lui a fait arrêter l'école très tôt et une mère qui décède tragiquement dans un accident de voiture. Une plaie ouverte sur laquelle il met des mots, mais qui ne suscite pas l'enthousiasme des femmes. Charles ne reçoit aucune lettre. "Tu ne veux pas vivre ça bien. T'es obligé de prendre un coup quand même", confie Charles. Aujourd'hui, il relativise : "Quand on a fait le portrait, j'étais triste. J'en avais jamais parlé. Le portrait ne reflète pas si mal comment j'étais. D'en avoir parlé, ça m'a fait du bien, ça m'a libéré". 
 
Charles revient sur son passage à l'émission L'Amour est dans le Pré
Crédit : Alexis Vellayoudom
 
On découvre ensuite un visage beaucoup plus enjoué de l'éleveur angevin. Le bout en train réalise même une première dans l'émission, repartir avec une prétendante d'un autre candidat, Patrice dans l'Eure. Là-bas, il fait la rencontre de Véronique avec qui le courant passe bien. "C'était sa prétendante donc j'avais le cul entre deux chaises. Je ne pouvais pas lui dire qu'elle me plaisait parce qu'il n'avait pas choisi. Et puis il a fait son choix le lendemain, j'ai senti que ça pouvait le faire", se souvient Charles. Un retournement de situation dont Patrice, désormais son ami, ne lui en tiendra pas rigueur, "on est des amis, on s'appelle toutes les semaines", précise Charles. 
 

Charles a trouvé l'amour

 
 
Charles a un coup de coeur pour Véronique. Mais après une idylle de quelques mois, le couple se sépare, "j'ai vécu une belle histoire avec. Il est arrivé ce qui est arrivé. Je n'ai pas à la critiquer puisque je l'ai aimé", ajoute l'éleveur. Dans le bilan que vous avez pu voir ce lundi, Karine Le Marchand laisse entendre que l'éleveur va rapidement rebondir, et c'est le cas. "J'ai eu une lettre qui est arrivée très tard, juste avant le bilan. Ils m'ont remis la lettre et vu la belle lettre que c'était, j'étais obligé de remercier donc pour l'instant, on se voit tous les week-ends et les jours fériés", raconte Charles. 
 
Pour Charles, il n'y a aucun doute, l'émission lui a grandement apporté : "l'émission m'a permis de prendre confiance en moi et de m'apercevoir qu'enfaîtes, je pouvais retomber amoureux et redevenir heureux. Là, je suis heureux, je peux le dire, je suis heureux. La ferme tourne pas trop mal, j'ai deux enfants, j'ai une copine qui m'aime". 
 

Gérer la notoriété

 
 
Aujourd'hui, Charles a repris le court de sa vie, mais pas dans l'anonymat. Désormais, sans les caméras, Charles doit tout de même faire face à la notoriété. "Je le vis bien ! Franchement, il y a pire que moi. Depuis le bilan, les gens me reconnaissent et ils sont pour la plupart gentils envers moi. Après, il a certaines personnes sur les réseaux sociaux qui me taillent un short, c'est sûrement des gens jaloux. Dimanche dernier, j'étais à une course hippique. Je n'avais pas le droit de me prendre en photo avec ma copine donc j'avais mis une casquette et des lunettes de soleil donc personne ne me reconnaissait et dès que j'ai tout retiré, beaucoup de monde m'a reconnu", s'amuse l'éleveur.
 
Comment Charles gère t-il la notoriété ?
Crédit : Alexis Vellayoudom

 

Une notoriété qu'il gère grâce à la confiance qu'il a pu emmagasiner dans l'émission. Charles conseille bien évidemment l'émission à tous les agriculteurs qui souffrent de la solitude.