L'Atelier noyantais devient une association et se lance dans l'événement culturel

Maine et Loire

15 juin 2022 à 17h00 par Alexis Vellayoudom

AtelierNoyantais_08 06 22_AVC
Jean-Yves Dumont, vice-président, et Guillaume Boré, le président de l'Atelier noyantais
Crédit: Alexis Vellayoudom

On connaissait l'Atelier noyantais comme un poil à gratter de la politique locale, c'est désormais une association. Depuis le 5 mai, le groupe qui rassemblait à l'origine des déçus des municipales de 2017, après le ralliement de la gauche noyantaise à la commune nouvelle, s'est constitué en association, "pour mettre en place des projets, il était nécessaire d'avoir un statut", explique Guillaume Boré, fraîchement élu président.

À ses côtés, un bureau avec Marlène Boultareau en trésorière, Soazic Février en secrétaire, Jean-Yves Dumont en vice-président et un Conseil d'administration de 11 membres, "on a 15 membres sur Noyant-la-Gravoyère et en tout 45 personnes gravitent autour de l'association. L'association a pour but de promouvoir les valeurs écologiques, sociales, solidaires dans le Haut-Anjou. C'est-à-dire agir pour représenter ce qu'on pouvait appeler la Gauche, mais plus largement ceux qui veulent faire avancer les choses", précise Jean-Yves Dumont. 

 

Une fête de la musique à Noyant-la-Gravoyère

 

Et cette démarche commence dès le 25 juin avec une fête de la musique, "le social passe aussi par des actions constructives", justifie Guillaume Boré. Quatre groupes se produiront à partir de 18h dans la salle des parageots, "il y a Enzo qui vient de Paris en variété française. Il y a Fawkes, un artiste de Redon, qui a fait la première partie de Tété. On reste sur de l'acoustique et de l'accessible aux familles. Il y a les Spyko Spyke, un groupe de Rap World Music qui vient de Nantes. Et on aura le groupe Morgana Magna, un groupe de métal d'Angers qui commence à faire son trou sur la scène locale", énumère le président. 

 

L'Atelier noyantais organise une fête de la musique le 25 juin
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Un acteur citoyen du débat politique

 

"Nous voulons continuer d'être un relais politique", ajoute Jean-Yves Dumont. C'est d'ailleurs lui, l'ancien élu de Noyant-la-Gravoyère et suppléant pour la gauche lors des élections départementales, qui sera garant de cette branche de l'association. "On s'était exprimé sur des sujets comme l'installation d'Innov'ia, les élections, la qualité de l'eau, le chemin des ardoisières", poursuit le vice-président.

 

L'Atelier noyantais continuera d'ouvrir le débat sur la politique locale
Crédit: Alexis Vellayoudom

L'Atelier noyantais restera à l'écoute et l'affût des débats du territoire, "j'espère bien qu'on sera plus qu'un poil à gratter. Notre intention, c'est de permettre aux gens de débattre et d'avoir des réponses aux questions qu'ils peuvent se poser sur tous les sujets qui les concernent", explique Jean-Yves Dumont.

L'association espère organiser un autre événement en octobre sur un sujet "national et d'actualité". Si vous souhaitez adhérer à l'association, c'est 1 €, renseignements à l'adresse ateliernoyantais@gmail.com