Le Lion d’Angers : trois conducteurs en infraction sur la D775

Maine et Loire 

18 mars 2022 à 12h36 par Coralie Juret

Les gendarmes de la Compagnie de Segré-en-Anjou Bleu menaient une opération de contrôles de flux aux abords du rond-point de la Roche aux Fées ce 14 mars.

controle gendarmerie Lion d'Angers alcool vitesse stupefiants_14 03 22_CJ
Lundi 14 mars, les gendarmes ont contrôlé 35 véhicules au Lion d'Angers.
Crédit: CJ

Trois conducteurs sans permis, sans assurance, ou sous l'emprise de stupéfiants ont été interceptés au Lion d'Angers ce lundi 14 mars. Vitesse, conduites addictives, et recherche de munitions, stupéfiants et billets dans les coffres sur réquisition du Procureur de la République : la compagnie de gendarmerie de Segré-en-Anjou Bleu menait une opération de contrôles au croisement des D775 et N162 au Lion d’Angers.

 

Prévention, et répression 

 

Douze gendarmes dont deux motards et un maître-chien, accompagnés d’un policier municipal du Lion d’Angers postés aux quatre entrées du rond-point et sur l’aire de covoiturage ont contrôlé, et parfois fouillé 35 véhicules en l'espace de deux heures lundi après-midi. 

Ils ont aussi sévi, comme pour cet automobiliste : "c'est une personne qui n’a ni documents d’identité ni de papiers concernant le véhicule. Et son attestation d’assurance est périmée depuis 2018 donc nous le verbalisons pour cette infraction, 35€”, explique le Major Guillot, commandant la Communauté de brigades du Lion d’Angers.

Anny Pietri Yann Favennec controle gendarmerie Lion d'Angers_14 03 22_CJ
La sous-préfète Anny Pietri et le Capitaine Yann Favennec étaient présents sur le point de contrôle.
Crédit: CJ

 

Des contrôles routiers amenés à se renforcer avec la levée des restrictions sanitaires l'an dernier. L’an dernier, 25 personnes ont été blessées et 2 tuées dans des accidents sur les routes de l'Anjou Bleu, rappelle la sous-préfète Anny Piétri : “le message que j’aurais à lancer à nos concitoyens c’est levez le pied, on voit bien que la vitesse excessive c’est le premier facteur, même s’il y en a beaucoup d’autres. Vous allez sauver votre vie et celle de vos enfants, de vos passagers, et bien d’autres vies encore”

Le Commandant de compagnie Bruno Gauvillé enfonce le clou, auprès des jeunes : “ils n’ont pas forcément beaucoup d’expérience en conduite, ils sont encore bien souvent sous un permis probatoire ils n’ont que six points… donc les jeunes on lève le pied, celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas, et évidemment pour la santé de tous on ne consomme pas de produits stupéfiants”. Les conduites addictives (alcool, drogues…) et les inattentions, avec le téléphone portable notamment, sont les deuxièmes et troisièmes causes d'accident en Anjou Bleu.