Les syndicats appellent à une grève interprofessionnelle ce mardi en Mayenne et dans le Maine-et-Loire

Maine et Loire Mayenne 

Jeunes, retraités, salariés du privé et du public sont appelés à manifester pour demander l'augmentation des salaires et contre la réforme de l'assurance-chômage, le projet de réforme des retraites ou encore la loi Rilhac.

Manifestation Retraite.JPG
Crédit: Alexis Vellayoudom

4 octobre 2021 - Modifié : 4 octobre 2021 par Alexis Vellayoudom

Les salaires, l'emploi, les conditions de travail et d'études... Ce mardi, les syndicats appellent à une grève interprofessionnelle. 

À Angers, ce sont les syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL et les syndicats des étudiants et des lycéens UNE, UNL qui appellent à la mobilisation ce mardi à 10h30 sur la place Leclerc. Tous les retraités, jeunes, salariés du privé et du publics sont appeler à descendre dans la rue pour exiger, "l'augmentation des salariés, l'abandon des contres-réformes des retraites et de l'assurance-chômage, la fin de la fermeture des services et le rétablissement de tous les droits et libertés pour la jeunesse comme pour le monde du travail", expliquent les syndicats. 

À Segré, l'Union locale FO se rassemblera à 17h sur la place du Port. 

Même appel à Laval, des syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires. Le rassemblement est prévu à 11h30 devant la préfecture. Ils demandent "la fin de l'état d'urgence permettant de déroger au Code du travail, la conditionnalité des aides publiques au maintien des emplois et à la création d'emplois pérennes et à des normes sociales et environnementales". Une grève où le SNUDI-FO 53 appelle aussi à "résister" contre la loi Rilhac, votée à l'Assemblée, qui prévoit de donner plus de responsabilités aux directeurs d'écoles notamment dans le recrutement de leurs enseignants. Une expérimentation doit se faire dans 50 écoles marseillaises. Le syndicat craint l'instauration d'une autorité hiérarchique et l'ingérence des collectivités.