Ligue Magnus, finale: le titre échappe encore aux Ducs

Sports 

14 avril 2022 à 0h02 - Modifié : 14 avril 2022 à 18h07 par Charles Dubré-Beduneau

Battus 5-1 ce mercredi soir dans le match 5 à Grenoble, les Ducs d'Angers, à bout de forces, ont dû rendre les armes. Ils devront encore patienter au moins un an avant d'espérer décrocher un premier titre de champion de France.

Danick Bouchard
Danick Bouchard et les Ducs échouent pour la 5e fois en finale du championnat
Crédit: Théo Bariller-Krine / La Dalle Angevine

La saison 2021-2022 des Ducs a donc pris fin ce mercredi 13 avril, aux alentous de 22h45, sur la glace de la patinoire Pôle Sud de Grenoble, après pas moins de 65 matchs (saison régulière, Coupe de France et playoffs). Alors que les Brûleurs de Loups soulevaient la 8e Coupe Magnus de leur histoire, les Angevins rentraient tête basse au vestiaire. Le voyage retour en bus risque d'être long... Menés 3-1 dans cette série finale, les Angevins étaient dans l'obligation de remporter ce match 5. La soirée avait parfaitement commencé pour les hommes d'Ethan Goldberg avec l'ouverture du score par Maurin Bouvet en première période. Mais Nicolas Deschamps égalisait quelques minutes plus tard. 1-1 après 20 minutes, tout restait possible. Encore beaucoup pénalisés, les Ducs résistaient aux assauts isérois, bien aidés par un Evan Cowley des grands soirs. Mais le match basculait en deuxième période: une perte de palet de Kévin Dusseau en zone neutre offrait un deux contre un aux Grenoblois qui n'en demandaient pas tant: Vincent Llorca s'emmêlait les patins et Peter Valier pouvait tranquillement servir Adel Koudri qui n'avait qu'à marquer dans une cage ouverte (2-1). 

 

Les Ducs ont laissé passer leur chance lors des matchs 3 et 4 

 

Dès le début du troisième tiers temps, Grenoble profitait d'un coup de pouce du destin pour faire le break: en supériorité numérique, Sacha Treille (élu meilleur joueur de cette finale) trompait Cowley de derrière le but grâce à un rebond sur le patin d'Antonin Manavian (3-1). Un gros coup dur pour les Ducs, qui ne s'en relèveront pas. Nicolas Deschamps s'offrait un doublé avant que le capitaine grenoblois Joël Champagne ne lance les festivités avec un cinquième but anecdotique dans un filet déserté par Cowley. Si la logique a finalement été respectée puisque Grenoble avait fini premier de la saison régulière et possède un budget une fois et demi supérieur à Angers, les Ducs se sont battus jusqu'au bout et ont eu le mérite de faire douter les Isérois. Ils peuvent toutefois nourrir quelques regrets sur cette finale: ils ont laissé passer leur chance lors des matchs 3 et 4 à l'IceParc. Ils ont eu de nombreuses occasions pour conclure, avant de s'incliner deux fois de suite aux penaltys. Ils échouent ainsi pour la cinquième fois en autant de finale de championnat...

 

La Continental Cup la saison prochaine 

 

La saison est malgré tout réussie avec une 3e Coupe de France gagnée, synonyme de Continental Cup (la petite coupe d'Europe, alors que Grenoble jouera de son côté la Champions Hockey League) la saison prochaine, l'élimination des Dragons de Rouen en demi-finale et une première finale à l'IceParc. Le président Juret et le staff commenceront dès demain la construction de l'équipe 2022-2023. Il y aura forcément des changements. Pour sa première saison en Anjou, le gardien Evan Cowley a été régulier mais pas décisif. Il a pour lui son jeune âge et donc sans doute une belle marge de progression. On espère notamment revoir le capitaine Patrick CoulombeNeil Manning, Vincent Llorca ou encore Connor Hardowa en défense, Philippe Halley, Tommy GirouxNicolas RitzZach Torquato et Maurin Bouvet en attaque. Le jeune Téo Sarliève a connu une très belle progression, alors que Loïc Farnier a clairement marqué le pas. Enfin, le vétéran Danick Bouchard a été une nouvelle fois décevant lors des phases finales.