Maine-et-Loire. La présidente Florence Dabin s'attaque au dossier épineux de l'aide sociale à l'enfance

Maine et Loire 

Jeudi 15 juillet, Florence Dabin, nouvelle présidente du Conseil départemental, a présenté ses 13 vice-présidents. Une commission des solidarités partagée en deux pour mieux travailler sur l'Aide sociale à l'enfance, un des dossiers prioritaires.

Florence Dabin Dep 49 fleurs_15 07 21_AVC
Florence Dabin, présidente du Conseil départemental du Maine-et-Loire
Crédit: Alexis Vellayoudom

20 juillet 2021 - Modifié : 20 juillet 2021 par Alexis Vellayoudom

13 vice-présidents, 6 femmes, 7 hommes. Ce jeudi 15 juillet, la présidente du Conseil départemental, Florence Dabin, a présenté les vice-présidents et présidentes de ses commissions. Marie-Jo hamard, élue du canton de Segré, conserve son poste de vice-présidente à la commission Transition écologie.

En revanche, Gilles Grimaud n’est plus vice-président à la commission aux sports. Une décision prise dans un souci de parité et d’équilibre des territoires explique Florence Dabin : "quand on créé une commission permanente, il est important d'avoir à la fois des personnes expérimentées, d'autres qui étaient déjà conseillers promus vice-président et puis aussi des nouveaux. C'est important de ne pas attendre tout un mandat avant que l'on fasse confiance. J'ai envie de faire confiance tout de suite. Je tiens à remercier Gilles Grimaud qui a accepté de ne plus être vice-président. C'est un homme extrêmement compétent. Il aura une mission importante sur le suivi du label Terre de jeux et aussi la préparation des Jeux 2024 à Paris". 

Florence Dabin sur Gilles Grimaud et l'abandon de sa vice-présidente aux sports
Crédit: Alexis Vellayoudom

C’est Régine Brichet, élue du canton de Tiercé-Le Lion d’Angers qui prend la vice-présidence aux sports et à la réussite éducative. Nooruddine Muhammad, l’autre élu de Tiercé-Le Lion d’Angers, prendra la présidence du SDIS 49 (service départemental d'incendie et de secours).

Le dossier de l'enfance déjà ouvert

Élue depuis le 1er juillet, Florence Dabin rentre dans le vif du sujet avec l'Aide sociale à l'enfance. Aujourd'hui, dans le département, 2 200 enfants sont confiés au département, 1 000 sont répartis dans 560 familles d'accueil et l'autre moitié en internat à caractère social. Mais, il manquerait plus de 100 familles d'accueil, des pouponnières ferment comme Pimloo à Angers et des placements d'enfants sont mal ou non-exécutés, faute de structures ou de personnels pouvant gérer les dossiers. 

Florence Dabin Dep 49_15 07 21_AVC
Florence Dabin et son nouveau directeur de cabinet Steven Pruneta
Crédit: Alexis Vellayoudom

Florence Dabin a d'ailleurs créé deux commissions distinctes, dont une commission Santé, Enfance, Famille. C'est Françoise Damas qui est vice-présidente en charge de la protection à l'enfance. La présidente du Conseil départemental prévoit de rencontrer tous les agents de toutes les Maisons départementales des solidarités. L'objectif est clair, mieux comprendre la réalité et les problématiques de terrain pour prendre des décisions : "il y aura des moyens supplémentaires, mais ces moyens, il ne s'agit pas à coup de millions d'euros de dire "on soutient cette politique". Il faut savoir pourquoi il y a eu des fragilités, les analyser et y remédier [...] ça peut être sur les actions portées, pour renforcer certaines équipes pour mieux accompagner l'ensemble des familles concernées. Ça s'accompagnera peut être de création de postes". 

Florence Dabin revient sur le travail à faire pour l'Aide sociale à l'enfance
Crédit: Florence Dabin revient sur le travail à faire pour l'Aide sociale à l'enfance

Fin août, élus et agents se rassembleront dans le Saumurois pour travailler sur les thématiques de l'enfance et de la famille, "les moyens financiers existent et sont mobilisable [...] on fera des arbitrages". La présidente du Conseil départemental du Maine-et-Loire attend aussi l'aide de l'Etat : "je sais que le Gouvernement se rend compte à un moment donné qu'il y a des actions qui seront nécessairement à appliquer, des soutiens qui sont attendus pour les départements. On ne pourra pas tout faire. Il faut aussi que chacun prenne ses responsabilités". Florence Dabin espère aussi s'appuyer sur une association angevine d'anciens enfants placés.