Maine-et-Loire. Masque obligatoire en centre-ville, pass sanitaire au marché de Noël, vaccination... Ce qu'il faut retenir des annonces du Préfet

Covid-19 Maine et Loire 

1er décembre 2021 à 11h42 - Modifié : 1er décembre 2021 à 15h41 par Alexis Vellayoudom

Le Maine-et-Loire a dépassé les 300 cas pour 100 000 habitants. De nouvelles mesures ont été prises sur le port du masque et le pass sanitaire. Objectif, vacciner 430 000 personnes en 3 mois.

vaccination moins de 50 Segré parc expo_01 06 21_CJ
Ce mardi 1e juin, le centre de vaccination de Segré-en-Anjou Bleu recevait des patients plus jeunes.
Crédit: CJ

"La situation se dégrade très vite [...] grand vigilance sur ce qui est en train de se passer", a expliqué Pierre Ory, le préfet du Maine-et-Loire. Le département a dépassé la barre symbolique des 300 cas pour 100 000 habitants, c'est nettement au-dessus de la moyenne régionale (264 cas pour 100 000 habitants). Certains territoires comme l'Anjou Loire et Sarthe, le Saumurois et le Baugeois sont même au-dessus et se rapprochent d'un taux d'incidence de 400. Le Segréen est, pour le moment, épargné avec un le taux le plus faible, 98 cas pour 100 000 habitants.

Mais la pression hospitalière augmente sur le département. Hier, 137 personnes étaient hospitalisées, c'est 30 de plus que la semaine dernière. 29 personnes sont en réanimation et 6 en Unité de soins continus. Près de 44 % des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid. La préfecture veut accéler le rappel vaccinal, désormais ouvert au plus de 18 ans. 

 

Masque obligatoire en centre-ville de Segré

 

Le Préfet a décidé de prendre de nouvelles mesures. Dès aujourd'hui, après publication de l'arrêté, le masque redevient obligatoire dans les rues et espaces piétonnés de tout le département, "ce sont, par nature, des lieux de concentration de personnes donc des lieux où le masque est légitimement imposé", souligne le Préfet. Vous devrez également porter le masque dans les centres-villes de Segré, Angers, Saumur et Cholet, "un périmètre totalement soumis à l'obligation du port du masque va être défini avec chaque élu", précise Pierre Ory. 

 

 

Masque obligatoire dans le centre-ville de Segré
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Les autorités devraient aussi renforcer les contrôles, "je ne suis pas satisfait de ce que j'ai vu sur la foire Saint-Martin, où le port du masque était aléatoire et le pass sanitaire pas toujours contrôlé", s'est agacé le Préfet. 

 

Pass sanitaire sur les marchés de Noël

 

Parmi les annonces fortes, le souhait d'étendre le pass sanitaire aux marchés de Noël "conséquent" comme ceux d'Angers, Saumur, Cholet et Baugé, "ce sont des lieux et des moments de très forte promiscuité", justifie le Préfet. 

Comment appliquer cette mesure ? Pierre Ory répond : "on a deux situations. À Saumur et Cholet où on a des marchés de Noël qui sont circonscrits dans un espace délimité par du barriérage et qui permet une gestion des entrées/sorties, et une vérification du pass sanitaire. Sur Angers, je suis en discussion avec le maire [...] le pass sanitaire ne serait pas simple d'application sur l'ensemble du marché, mais au moins sur la place du ralliement. On est en train de travailler à la meilleure option possible". Pour lui, il n'est pas question d'annuler le marché de Noël d'Angers. 

 

Accélération de la vaccination

 

La préfecture veut également réarmer ses centres de vaccination. Objectif affiché, 430 000 personnes ciblées à vacciner en 3 mois, soit 150 000 par mois. La priorité, c'est d'augmenter le nombre de lignes dans les centres existants comme celui de Segré, "soit on trouve un autre centre plus adapté à proximité, soit on arrive à pousser les murs pour accueillir plus de personnes à vacciner", précise le Préfet. Pierre Ory a confirmé que le centre de Segré ne retournera pas au Parc des expositions : "sur Segré, ils ne pourront pas [...] l'activité culturelle a repris". Le centre de Brissac va rouvrir ses portes à partir du 6 décembre. À Angers, la mairie proposera un nouveau lieu pour pouvoir augmenter la capacité vaccinale. 

 

De nouvelles lignes au centre de vaccination de Segré
Crédit: Alexis Vellayoudom

Le nombre de créneaux va doubler puis tripler la semaine prochaine, "je demande aux uns et autres d'être patient. Nous avons du vaccin, ce qu'il nous faut, c'est de l'espace pour accueillir les futurs vaccinés", rassure le Préfet. 

Périmètre masque centre-ville Segré_30 11 21_AVC
Le périmètre concerne plusieurs rues et les places de la République et Aristide Briand
Crédit: Capture d'écran Oxygène Radio