Mobilisation des agriculteurs. Des actions prévues sur les routes de l'Anjou et de la Mayenne

Maine et LoireMayenne

Des syndicats angevins et mayennais ont rejoint le mouvement Colère des agriculteurs. Ils ont prévu plusieurs actions sur le territoire dont une opération escargot sur l'A81 en Mayenne et le blocage de la D775 au Lion d'Angers.

24 janvier 2024 à 15h57 par Alexis Vellayoudom

Manif Colère agriculteur_23 01 24_FDSEA Morbihan
Image d'illustration
Crédit : FDSEA Morbihan

La colère des agriculteurs se répand en Maine-et-Loire et en Mayenne. Les agriculteurs soutenus par les syndicats FNSEA et Jeunes agriculteurs dénoncent le trop-plein administratif et la guerre des prix.

 

Des actions dans tout le Maine-et-Loire

 

"Hausse des charges, retard de paiement des aides PAC et des indemnisations influenza aviaire, sur-administration permanente, normes excessives, non-respect de la loi Egalim et des prix rémunérateurs… les agriculteurs sont à bout", expliquent la FDSEA et les JA 49. Hier soir, une trentaine d'agriculteurs, syndiqués ou non, ont organisé un barrage filtrant à Sainte-Georges-sur-Loire. 

 

 

La première action d'une longue liste, puisque main dans la main avec plusieurs entreprises de travaux agricoles, les agriculteurs se réuniront ce soir à Baugé, à 19h et au Lion d'Angers, à 21h sur le rond-point de la D775 à la sortie de la ville en direction d'Angers pour bloquer la circulation. Ils multiplieront ensuite les opérations le jeudi, devant la sous-préfecture de Cholet ou sur le rond-point de la D748, près de la Zone d'activités Les Fontenelles à Brissac. D'autres actions de contrôles dans des grandes et moyennes surfaces sont programmées sur plusieurs communes. 

 

L'A81 au ralenti en Mayenne

 

De l'autre côté de la frontière, la colère se matérialise aussi sur les routes. "IED, ratio des prairies permanentes, directive Nitrates, zones humides, gestion des haies, règlement agriculture biologique… Bruxelles et l’Etat français imposent aux agriculteurs français encore et toujours plus de normes à respecter [...] La loi Egalim a été conçue pour protéger les producteurs. Or, parallèlement, nous déplorons le manque de courage de nos responsables politiques à faire appliquer la loi et à prendre les sanctions adéquates à l’encontre de l’aval…C’est à se demander si la France veut encore de ses agriculteurs ?! Alors finies les tapes dans le dos et les belles paroles des politiques, nous réclamons des actes concrets !!!", écrivent FDSEA et JA 53. 

Ces syndicats ont appelé leurs adhérents et soutiens à venir avec leurs tracteurs ce jeudi matin à Laval pour ensuite mener une opération escargot sur la rocade. Le cortège de tracteurs se scindera ensuite en deux convois sur l'A81. L'un se dirigera vers le péage de La Gravelle, l'autre ira à la sortie 2, près de Vaiges, pour organiser des barrages filtrants et distribuer des tracts. 

Tous attendent une réaction du gouvernement. Le Premier ministre Gabriel Attal doit annoncer plusieurs mesures en fin de semaine.