Allaitement : un café et des ateliers à Laval pour accompagner et soutenir les parents

Actualités Mayenne 

En France, près des trois quarts des femmes allaitent leur bébé à la naissance, mais ce taux chute brutalement les premiers mois. L'OMS recommande six mois d'allaitement maternel exclusif, l'Hôpital de Laval aide les mamans qui souhaitent poursuivre les tétées à la reprise du travail.

OXYGENE RADIO
Crédit: badarsk

16 octobre 2018 à 6h04 - Modifié : 16 octobre 2018 à 6h23 par Coralie Juret

La semaine mondiale de l'allaitement maternel a démarré ce week-end. À Laval le centre hospitalier organise depuis 4 ans déjà des rencontres et ateliers avec les jeunes ou futurs parents. L'occasion de poser ses questions et d'échanger autour de ce mode d'alimentation qui n'est toujours pas la norme en France. "Les mamans qui font le choix de l'allaitement arrêtent assez vite" déplore Sabrina Gabillard, auxilliaire de puériculture au service néonatalogie de Laval.

L'allaitement c'est un vrai projet explique encore la soignante, qui implique la maman et son bébé, mais aussi l'entourage et les papas en premier lieu, un soutien de poids pour "aider leur femme à prolonger l'allaitement plus longtemps". Ils sont attendus nombreux eux aussi cet après-midi et jeudi à l'hopital à partir de 14h pour "un café et une grande discussion autour de l'allaitement".

Les freins à l'allaitement sont nombreux, le manque d'information et de soutien, le regard de la société, les sorties de plus en plus précoces de la maternité et surtout la reprise du travail. C'est pourquoi l'Hopital de Laval organise des permanences chaque jeudi pour ne pas laisser les mamans seules.

Et pour favoriser la tétée et renforcer le lien d'attachement d'un tout-petit qui a "besoin que l'on réponde à ses besoins", des outils existent, l'équipe en présentera deux aujourd"hui et jeudi après-midi de 15h à 17h, le portage et le toucher relationnel. C'est gratuit, sur inscription au standard poste 33 392. On peut bien sûr emmener son matériel.