Anjou Bleu. Que pensent les jeunes de leur territoire ?

Actualités Maine et Loire 

Le Conseil de développement (Codev) de l'Anjou Bleu leur a posé la question lors d'une enquête, par le biais des établissements scolaires. Les conclusions de cette instance consultative composée de citoyens seront présentées lundi 10 février.

OXYGENE RADIO
26 questions sur 4 thématiques, des smileys et des cases à cocher en guise de réponses. | CJ

5 février 2020 à 7h05 - Modifié : 6 février 2020 à 7h28 par Coralie Juret

Nous décidons pour eux, le Codev leur a demandé leur avis. 1573 élèves de CM1/CM2, 3e et Terminale, “âges charnières” ont dit ce qu'ils pensaient de leur vie en Anjou Bleu lors d'une enquête auprès de 29 établissements volontaires. “Sur le temps scolaire, pour éviter l’influence des adultes, des parents” précise le Conseil de développement, instance représentative de la société civile des deux communautés de communes, qui les a interrogés sur quatre grandes thématiques. 


Les réponses sont parfois surprenantes. “Oui, ils aiment l’Anjou Bleu. Maintenant est-ce qu'ils vont rester ? Là est la question”, souligne Christophe Guineheux, membre du Codev. Dans leurs réponses, “il y a les énergies renouvelables qui reviennent, l'environnement c'est une chose qui les touche. Et aussi leur avenir. Le taux de réponse est très intéressant sur leur choix de métier : ce qu'ils veulent faire plus tard, ils le savent”, révèle l’entrepreneur segréen.



Écouter le podcast



Une équipe de cinq personnes avait imaginé cette enquête sur le bien-vivre en Anjou Bleu fin 2018, il aura fallu presque un an et l’appui de l’animatrice du Codev Priscille Delanoë pour qu’elle voit le jour. Et encore plusieurs mois de travail à mi-temps pour que cette dernière analyse toutes les réponses, présentées lundi prochain lors d’une soirée de restitution ouverte à tous. Christophe Guineheux évoque un “intérêt autour de la démarche” et s’avoue “surpris du niveau de réponse”.


“On voulait leur avis sur leurs conditions de vie, c'est-à-dire la mobilité, l'environnement, le futur et les activités extra-scolaires”. Ce que le Codev va en faire ? “Nous, rien. C'est vraiment pour apporter l'empreinte sur le territoire de nos jeunes. Et il peut à partir de là en ressortir certaines réflexions, justement par rapport aux résultats”. Les conclusions de cette enquête auprès des jeunes pourront être transmises aux décideurs à leur demande. Mais pas aux candidats aux municipales prévient Christophe Guineheux... qui figure lui-même sur une liste.



Écouter le podcast



Les jeunes en Anjou Bleu, soirée de restitution lundi 10 février à 20 h au parc des expositions de Segré-en-Anjou Bleu. Présentation des résultats, table ronde avec Marie-Jo Hamard (conseillère départementale, vice-présidente d’Anjou Bleu communauté et maire d’Ombrée d’Anjou), le député Philippe Bolo, Franck Edon, directeur de la mission locale, Samuel Poulain et Claire Lorant de Cantojeunes, puis échanges avec la salle.


Sur inscription au 02 41 92 21 67 ou conseildeveloppement@anjoubleu.com.