Aviré : le seul commerce du village se démène pour maintenir ses services

Actualités Maine et Loire 

A l'image de nombreux villages, Aviré ne compte plus qu'un seul commerce. Malgré la possibilité de rester ouvert, l'équation est compliquée.

OXYGENE RADIO
A la Virée d'Aviré, les salariés sont au chômage partiel mais l'épicerie-bar reste ouverte.
Crédit: CJ

19 novembre 2020 à 8h18 - Modifié : 19 novembre 2020 à 10h58 par Coralie Juret

C'est l'appel à l'aide d'une salariée en commerce de proximité que nous avons reçu, à la rédaction d'Oxygène Radio. Elle aurait aimé reprendre la Virée d'Aviré près de Segré, elle est finalement devenue la salariée du nouveau gérant, Romaric Robert. Cindy Poirier-Bouchet est au chômage partiel depuis la fermeture de la partie bar du commerce multi-services.

"On est là pour vous"

Ue situation qu'elle ne vit pas très bien... elle nous a contactés pour mettre en lumière le travail de ces commerces qui maintiennent le lien social dans leur village. 

Écouter le podcast

Rouvert en janvier et pas éligible aux aides

Dans son bar multi-services, Romaric Robert commence à trouver le temps long. Il a repris le seul commerce du village début janvier 2020, un bar-tabac-épicerie où on trouve aussi du pain, les services de la Poste et un Mondial Relais. Le jeune gérant ne se plaint pas mais faire tourner la boutique est compliqué depuis mars.

Écouter le podcast

La salariée, Cindy et l'apprenti, Brian sont au chômage partiel, mais ils viennent travailler quelques heures par semaine, "c'est important pour eux". Romaric Robert n’oublie pas pour autant sa chance de pouvoir ouvrir, et exprime son soutien aux collègues fermés.

La Virée d’Aviré a réorganisé son magasin pour éviter les croisements et mettre en avant les produits locaux notamment qu’elle propose. Elle reste ouverte du mardi au dimanche.