Bouillé-Ménard : une maisonnette de loisirs squattée et dégradée au coeur de l’été 

Actualités Maine et Loire 

Désagréable surprise pour un Segréen qui comptait mettre vendre ce bien qu'il n'avait pas le temps de rénover. Les réparations se chiffrent à 10.000 euros. En attendant, la propriété est invendable.

OXYGENE RADIO
Le propriétaire de cette maisonnette à vendre a retrouvé son bien dégradé, le toit de la dépendance

8 septembre 2020 à 13h10 - Modifié : 15 septembre 2020 à 13h01 par Coralie Juret

Un terrain transformé en déchetterie et une maisonnette à rénover, en piteux état, surmontée de cabanes. C'est la découverte qu'a faite un Segréen cet été en faisant visiter son bien à de potentiels acheteurs le 19 août dernier à Bouillé-Ménard.

Selon ses recherches, les fautifs seraient une dizaine de jeunes du coin, âgés de 15 à 18 ans qui auraient squatté les lieux en juillet, une information que ne confirme pas la gendarmerie. Il a chiffré le préjudice à environ 10.000 €.

“En faisant visiter la maison, j’ai constaté que mon terrain avait été vandalisé”, raconte-t-il. “Porte fracturée, dépendance de gauche cassée avec la toiture, tags dans la maison, toiture arrachée…” “La désillusion” pour le jeune homme qui rêvait d’une transformation en terrain de loisirs.

Écouter le podcast

De quoi décourager ce Segréen de se consacrer à son projet avec un bien invendable en l'état. Il a porté plainte et espère que l'enquête de gendarmerie aboutisse avant l'hiver, car “la toiture n'est plus hors d'eau”. Entre  indulgence et colère, le jeune propriétaire hésite.

Écouter le podcast

Une enquête de gendarmerie est ouverte pour "dégradations légères", aucune convocation n'a été délivrée jusque là. Les auteurs risquent une contravention de 5e classe, soit 1500 € d'amende.