Mayenne

Château-Gontier-sur-Mayenne. Le pays de Château-Gontier se met au GNV

23 septembre 2019 à 10h30 Par Alexis Vellayoudom
Deux bennes au GNV s'occuperont du ramassage des ordures
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Le Pays de Château-Gontier s’est doté d’une station GNV et de deux bennes GNV, une première en Mayenne. Les élus présentaient ces équipements à l’occasion de la semaine de la mobilité.

La semaine dernière était consacrée à la mobilité, l’occasion pour le Pays de Château-Gontier de présenter ses nouveaux équipements pour une mobilité « durable et alternative ». Des équipements au GNV, pour Gaz Naturel Véhicule. Ces projets s’inscrivent dans les objectifs du GAL Sud-Mayenne.

La station servira aux particuliers, aux entreprises comme celle de Breger, mais aussi aux collectivités, « le GNV nous permet de réaliser des économies financières avec une facture énergétique qui baisse. Et surtout d’avoir une économie d’empreinte carbone et fossile puisqu’on a émission de particules qui baisse de 95 % et une pollution sonore qui baisse de façon conséquente », raconte Vincent Saulnier, président du GAL Sud-Mayenne. D’après le vice-président de la région chargé de l’environnement, Laurent Gérault, le GNV permettrait de réduire l’émission de gaz à effet de serre.

Voiture au GNV.JPG (121 KB)

 

Le ramassage des ordures devient durable

 

Dans le même temps, le Pays de Château-Gontier vient de recevoir deux bennes de collecte de déchet au GNV. Ce premier pas vers la mobilité durable fut compliqué. Les problématiques liées au milieu rural ne sont pas les mêmes qu’en urbain. Un an que la collectivité et le GAL Sud-Mayenne travaillaient sur la mise en place de ces bennes, « on a en milieu rural, l’obligation d’être sur une autonomie conséquente parce que nos tournées sont plus longues. On a constaté, paradoxalement, le niveau de consommation est plus faible quand on fait de la distance en zone rurale », explique le président du GAL.

Parmi ces deux bennes, une de 17 tonnes et l’autre de 26 tonnes. Le système de ramassage est électrique et se fait sans bruit. Une troisième benne au GNV devrait intégrer le parc de la collectivité.