Maine et Loire

Combrée. Bientôt une boulangerie Bio

21 février 2020 à 11h55 Par Alexis Vellayoudom
Ils garantissent le 100 % fait maison
Crédit photo : Freddy Porcher

Freddy Porcher et Jean-Michel Bourgeais lancent leur boulangerie Bio. Ils ont lancé un financement participatif pour récolter des fonds

C’est le projet de deux boulangers. Une idée qui a émergé en janvier 2018, Freddy Porcher, 37 ans, et Jean-Michel Bourgeais, 31 ans, travaillaient dans une boulangerie de chaîne de magasins, puis ils ont eu l’envie d’entreprendre. La Bio-L’Anjou-Rit, nom de futur établissement, ouvrira à Combrée. Les travaux ont commencé. L’idée, valoriser le bio et le local avec des produits 100 % fait maison, « toute la matière sera bio et maximum local. La farine viendra du village de Combrée, le lait et le beurre avec le GAEC de la Fouardière sur Sainte-Gemmes d’Andigné », explique Freddy Porcher.

Écouter le podcast

Les deux boulangers veulent mettre en avant les produits, les producteurs et leurs gages de qualité, « On est quand même avec des partenaires qui sont capables de nous proposer des produits bio français et aussi avec des engagements au niveau de l’agriculture », ajoute Jean-Michel. Ils ont également un projet de partenariat avec la BioCoop, pour les livrer en pain.

 

Une démarche encore peu amorcée par les boulangeries

 

Les deux boulangers veulent se lancer vite, pour développer des partenariats locaux, « il y a les collectivités, ça peut-être des restaurants. On va avoir un gros travail de démarchage, on sait qu’il y a une demande », précise Jean-Michel. Dans un secteur encore peu prisé, « ce n’est pas compliqué de tendre vers ce marché, mais dans les mentalités ce n’est pas intégré », ajoute Freddy Porcher.

Écouter le podcast

Les deux boulangers, passionnés, proposeront tout ce qu’on peut trouver dans une boulangerie traditionnelle à des prix corrects pour du bio d’après les intéressés, « oui ça sera un petit peu plus cher que du conventionnel, mais il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit hors de prix. On reste sur une population rurale donc il faut que ce soit accessible à un maximum de personne. »

Ils ont lancé un financement participatif sur la plateforme Mimosa. À ce jour 4 230 euros sur les 5 000 nécessaires. La cagnotte ferme jeudi.

 

Lien vers la cagnotte :

https://www.miimosa.com/fr/projects/aidez-la-bio-l-anjou-rie-a-s-equiper-de-son-petrin?fbclid=IwAR07w03yjZKFhYrJPF-sq5oJTlExfmi7d4Kw-LNL_M7TCG-dWMm6AtfZenk