Maine et Loire

Confinement. Les règles restent "inchangées" explique Jean Castex

13 novembre 2020 à 10h33 Par Alexis Vellayoudom
Le Premier ministre a annoncé le maintien de la fermeture des commerces non essentiels
Crédit photo : Compte Twitter de Jean Castex

Les commerces non essentiels restent fermés, le confinement se prolongera après le 1er décembre a annoncé le Premier Ministre

Tout le monde l’espérait, mais rien ne changera.  Le Premier Ministre, Jean Castex, a annoncé hier que les règles du confinement resteraient "inchangées".

Le Premier Ministre a confirmé que quelque soit l’évolution de l’épidémie, le confinement se prolongera après le 1er décembre. Les attestations de déplacements seront toujours effectives. Et si l’on lit entre les lignes, il n’y aurait pas déconfinement avant les fêtes de fin d’année. D’ailleurs, Jean Castex, l’a rappelé, il est trop tôt pour penser à acheter des billets de train pour les réunions de famille à Noël.

Ces fêtes justement que les commerces attendent chaque année avec impatience, mais coup de massue hier, ils devront rester fermés au moins 15 jours supplémentaires. Le Premier Ministre l’a expliqué, il serait "irresponsable de lever ou alléger le dispositif de confinement". Jean Castex ne veut pas "prendre le risque de tout compromettre". Une lueur tout de même. Si la tendance à la baisse se prolonge durant les prochains jours, les commerces pourront rouvrir dès le 1 décembre.

Une chance qui ne sera pas donnée aux bars, restaurants et salles de sports qui devront rester fermés jusqu’à nouvel ordre. Le télétravail 5 jours par semaine pour ceux qui le peuvent est maintenu. L'assurance chômage sera maintenue pour ceux en fin de droits. 

Alors comment s’en sortir économiquement ? Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a annoncé la mise en place d’un crédit d’impôt de 50 % pour les bailleurs qui renonceraient à leurs loyers de novembre pour des entreprises de moins de 250 salariés. Concrètement, un bailleur qui loue à 800 euros pourra recevoir 400 euros s’il renonce au loyer du mois de novembre. Ce crédit peut être d’⅓ du montant des loyers pour les bailleurs qui logent des entreprises de 250 à 5 000 salariés.

Les autres dispositifs eux comme le Prêt Garantie par l’Etat et le Fonds de Solidarité sont maintenus. Le Premier Ministre a rappelé qu’il faudra tout faire pour maintenir nos petits commerces.