Coronavirus : le centre hospitalier de Laval est prêt

Actualités Mayenne 

Un point de situation était fait auprès des médias ce midi en préfecture de la Mayenne au sujet du coronavirus. L'ARS a tenu à rassurer : la pneumonie virale en provenance de Chine ne circule pas activement en Pays de la Loire.

OXYGENE RADIO
Le préfet de la Mayenne, l'Agence régionale de santé, le SAMU 53 et les services de l'Education nati
Crédit: CJ

6 mars 2020 - Modifié : 6 mars 2020 par Coralie Juret

En Mayenne, aucun évènement ne sera interdit en raison du coronavirus. La préfecture n'a recensé aucune manifestation rassemblant 5000 personnes en simultané dans un milieu clos, révèle le préfet Jean-Francis Tréffel, mais "certains organisateurs sont en réflexion". La Foire de Château-Gontier a d'ailleurs déjà pris les devants en annulation de sa propre initiative l'évènement.

Un point de situation réunissait ce midi les services de l'Education nationale, l'Agence régionale de santé et le Samu 53. L'hôpital de Laval se tient prêt pour accueillir ses premiers cas.

5 lits à Laval pour le coronavirus

Depuis une semaine, le SAMU mayennais a constaté une hausse de son activité de 30 %. "Une embolisation de nos lignes et du SDIS", note le Dr Bichri, qui rappelle que le 15 est réservé aux malades de retour de zones d'épidémie ou en contact avec d'autres malades. Pour les autres, un numéro vert est dédié, le 0800 130 000.

Le SAMU 53 est prêt, il a ouvert une salle de crise dédiée et renverra des patients vers le centre hospitalier de Laval, hôpital de 2e niveau. “Dès l’instant qu’Angers (le CHU, hôpital de 1e niveau, NDLR) sera saturé en terme d'hospitalisation, on va garder les patients chez nous”, détaille Anis Bichri, responsable médical du SAMU au centre hospitalier de Laval. “Bien évidemment on aura des patients déjà hospitalisés à l'hôpital de Laval pour qui peut-être demain, on va diagnostiquer une pneumopathie inexpliquée et que suite au test ça sera positif. On est en mesure d’accueillir jusqu'à 5 patients je pense, et c'est encore adaptable. Il y a 4 lits dans un service au 7e qui est le service de maladies infectieuses-hémato, et un lit en bas aux urgences”.

Pas de renforts pour le SAMU 

Un point d'accueil ambulatoire sera aussi ouvert dès lundi pour des prélèvements en vue de tests, sur régulation médicale. Un box est aussi prévu aux urgences pour les patients qui se présenteraient d'eux-mêmes, ce qui est à éviter rappelle l'ARS. Aucun renfort n’est prévu au SAMU, dans un contexte déjà tendu dénoncé par ses personnels, mais “d’anciennes secrétaires assistantes de régulation médicale (ARM) pourraient venir en renfort”, d’après le Dr Bichri. Le recrutement est compliqué quand il faut six mois pour former un ARM.

L'Agence régionale de santé se veut rassurante sur le coronavirus, mais appelle au "civisme" de chacun pour réaliser les gestes barrières et protéger les plus fragiles. 13 cas sont désormais confirmés dans la région, dont 1 Mayennaise et 3 Angevins toujours hospitalisés au CHU d’Angers.