Maine et Loire

Covid-19 : les malades isolés chez eux ou dans un lieu dédié

12 mai 2020 à 16h34 Par Coralie Juret
Crédit photo : Mojjca JJ / Pixabay

Dépister, tracer et isoler permettront de contenir l’épidémie de coronavirus, en complément des gestes barrières et de la distanciation sociale.

Dépister les personnes symptomatiques, tracer leurs cas contacts des dernières 48 h et isoler les malades. Deuxième volet de la stratégie de l'Agence régionale de santé contre le coronavirus après le déconfinement, en plus des mesures habituelles de prévention.

La quatorzaine se fera sur la base du volontariat même si les autorités de santé font appel à la responsabilité de chacun. Ce sera à domicile ou dans un lieu extérieur selon les cas pour protéger l'entourage du malade, explique la directrice de l'ARS en Mayenne, Valérie Jouet.

“On a deux cas de figure principaux qui peuvent se présenter. Dans le premier cas, le patient ne peut être maintenu à son domicile compte tenu de l'organisation logistique, compte tenu du fait que son habitat ne permet pas un isolement suffisamment précis par rapport à ce virus. Là il lui est proposé de rejoindre un habitat collectif pour protéger le reste de sa famille. Et le deuxième cas qui peut se présenter, dans l'entourage on peut avoir quelqu'un qui a une fragilité, du fait d'une maladie par exemple, qui fait qu'on va protéger la personne fragile plus que le patient, qui va rester à domicile”.

Écouter le podcast

Des hôtels, gîtes communaux et centres de vacances mayennais pourront regrouper ces cas, ils sont “prêts à monter en puissance” au besoin. La cellule territoriale d'appui à l'isolement de la préfecture orientera les personnes adressées par la CPAM et l'ARS.

Que faire en cas de symptômes ?