En Mayenne, une action pour soutenir les hôtels et le commerce local

Actualités Mayenne 

Le département lance l'opération "Hôtel comme on M" pour un achat de 53 euros dans un commerce mayennais sur Ma Ville mon Shopping, une nuit offerte de 53 euros dans un hôtel mayennais

OXYGENE RADIO
Les Mayennais pourront loger leurs familles pendant les fêtes de Noël
Crédit: Best Western Hôtel

1er décembre 2020 à 15h14 - Modifié : 2 décembre 2020 à 11h43 par Alexis Vellayoudom

Un plan pour soutenir le secteur hôtelier en Mayenne. Hier, le département a lancé son opération "Hôtel comme on M". Sur le principe, du 4 décembre au 4 janvier, un achat égal ou supérieur à 53 euros dans les commerces locaux, vous permet d'obtenir une nuit d’hôtel offerte, à hauteur de 53 euros. Les achats doivent être réalisés auprès des commerces mayennais sur la plateforme Ma Ville Mon Shopping. La facture doit être gardée en justificatif.

Vous pourrez ensuite choisir entre une soixantaine d'hôtels référencés sur le site du conseil départemental lamayenne.fr. Une opération pour "inciter les Mayennais à faire leurs achats auprès de leurs commerçants" et leur permettre "d’inviter leurs proches à l'occasion des fêtes de Noël", explique le département. Le département a investi 10 000 euros pour 200 chambres, mais l'enveloppe pourra être revue à la hausse, si l'opération fonctionne. 

Écouter le podcast

Elle permet aussi aux hôtels de faire face à la baisse de fréquentation, 40 à 50 % en Mayenne,"les hôtels ne sont pas fermés administrativement donc il n'y pas d'aides directes aux hôtels. Même en restant ouvert, il y a un chaînon manquant, c'est l'absence de clients. Sans possibilité de voyage, d'ouverture des frontières et des déplacements très limités, on ne peut pas avoir un chiffre d'affaires qui nous permet de tenir nos engagements auprès de nos banques et nos différentes charges", explique Jean-Yves Tréhen, directeur de Best Western Hôtel de Paris à Laval.

Un "coup de pouce" pour les fêtes de Noël

Habituellement, Noël, c'est une bonne saison pour les hôteliers mayennais, "on a les illuminations de Laval et énormément de visiteurs qui viennent des départements limitrophes, de Paris et du nord de la France pour voir ces illuminations", précise Jean-Yves Tréhen. L'opération ne permettra pas de rattraper ce qui a été perdu, "on avait un chiffre d'affaires sur ce mois décembre très conséquent, mais on sait très bien qu'on n'y arrivera pas. L'idée, c'est de faire venir, via les Mayennais, amis et familles, et de les héberger dans des établissements sécurisés sur le plan sanitaire", ajoute le directeur du Best Western Hôtel de Paris. 

Écouter le podcast

Jean-Yves Tréhen estime l'impact du télétravail et des visioconférences à 30 % de perte, "l'avenir de l'hôtellerie est difficile à prévoir". D'après une étude du centre départemental des finances publics, l'hôtellerie-restauration a affiché une baisse de chiffre d'affaires de l'ordre de 38 % sur les huit premiers mois de l'année.