En Mayenne, une maman propose des boîtes à sourire pour les étudiants

Actualités Mayenne 

Touchée par la détresse des étudiants, Lydie Bouvier-Aussage a décidé de leur redonner le sourire en proposant aux Mayennais d'offrir des boîtes à chaussures remplies de cadeaux

OXYGENE RADIO
Des boîtes à chaussures remplies de petites attention
Crédit: Lydie Bouvier-Aussage

12 mars 2021 à 10h45 - Modifié : 14 mars 2021 à 2h11 par Alexis Vellayoudom

Une initiative de cœur ! Celle de Lydie Bouvier-Aussage. Cette mère du sud-mayenne a eu l'idée de permettre aux Mayennais d'offrir des boîtes à chaussures pour ramener le sourire sur le visage des étudiants.

En décembre dernier, avant Noël, Lydie Bouvier-Aussage est admirative devant l’opération boîtes à chaussures pour les familles en difficultés à Laval. Cette thérapeute énergétique, touchée par la détresse des étudiants, décide alors de faire une opération similaire, "on n'est pas sur du produit alimentaire", cette partie est gérée par l’Épicerie solidaire de la Banque Alimentaire et la Croix-Rouge qui a ouvert le 1er février sur le campus Laval-Changé.

Qu'est-ce qu'on peut mettre dans ces boîtes ?

L'idée est donc de prendre des boîtes à chaussures, les décorer et les remplir, "on peut avoir des idées sucrées, une boîte de gâteaux, du chocolat. Un petit plus s'il y en a qui ont envie d'offrir un bouquin ou autre, c'est propre à chacun. Un petit mot bienveillant, c'est important. Il sera mis dedans. Les personnes emballent et précisent sur la boîte, si c'est pour une fille ou garçon pour que la distribution soit plus facile derrière", explique Lydie. 

Boîtes à sourire_04 03 11_Lydie Bouvier-Aussage.jpg (164 KB)Une boîte à sourire ©Lydie Bouvier-Aussage

Ces boîtes à sourire sont à déposer jusqu’au 31 mars dans les mairies de Ballots, Chemazé, le presbytère de Craon, le magasin C com LM et la boulangerie La Petite Zoé de Château-Gontier-sur-Mayenne, à la Croix-Rouge de Laval ou encore la Maison des Initiatives Jeunesse à Gorron.

"Qu'est-ce qu'on propose à nos jeunes aujourd'hui ?"

La situation des étudiants a particulièrement questionné cette maman de quatre enfants dont la fille va partir faire ses études supérieures l'année prochaine, "on peut accompagner notre fille aujourd'hui, mais est-ce que c'est le cas de tout le monde ? Je me rends compte de la difficulté parfois psychologique dans laquelle se trouve les étudiants, de vivre cette période de vie qui est vraiment une période de créativité intense par les rencontres, les débats philosophiques, les échanges et là, il n'y a pas grand chose de possible. Quel espace on leur propose pour créer le monde de demain ? Ces jeunes sont les futurs adultes de demain", confie la thérapeute. 

Lydie Bouvier-Aussage

Ces boites seront distribuées en avril à l’Épicerie solidaire de Laval par la Croix-Rouge.