Evron. Les structures de garde demandent une augmentation de la capacité d'accueil

Actualités Mayenne 

Christelle Debos, secrétaire d'Etat, était en visite à la Maison des Assistantes Maternelles Les Petits Géants à Evron pour fêter les 10 ans des MAM. Elle a répondu aux inquiétudes des parents et des assistantes maternelles sur la suite du déconfinement.

OXYGENE RADIO
Christelle Debos, secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Santé, était en visite dans une MAM d'E
Crédit: Alexis Vellayoudom

10 juin 2020 à 10h15 - Modifié : 10 juin 2020 à 11h07 par Alexis Vellayoudom

Vous retournez peut-être au boulot en présentiel et vous vous posez la question de comment faire garder vos enfants ? Hier, Christelle Debos, la secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé, s’est rendue à la Maison d’Assistantes Maternelles, la MAM, Les Petits Géants à Evron. L’occasion de fêter les 10 ans des MAM dont la Mayenne est précurseure, mais aussi d’écouter les interrogations des assistantes maternelles et des parents sur l’accueil pendant le déconfinement.

A Evron, la MAM Les Petits Géants a rouvert ses portes le 12 mai pour le bonheur des petits mais pas forcément des grands. En raison de la crise sanitaire, l'accueil est limité à 10 enfants maximum dans les structures de garde, un problème pour les parents, "mon patron me demande de travailler en présentiel, donc c'est vraiment une galère. C'est à nous de chercher des solutions de garde pour nos enfants. C'est une grosse organisation et c'est aussi une charge mentale", témoigne Elodie Monnier. La maman dit ne pas trouver de cohérence entre la limitation des effectifs dans les écoles, les MAM et le desserement de l'étau autour des campings. 

Reportage - Les Petits Géants à Evron

De leur côté, les assistantes maternelles demandent également une augmentation des capacités d'accueil, "on aimerait passer de 10 à au moins 12 enfants". Pour Gwénaëlle Chartier, assistante maternelle, il va y avoir la problématique de l'été, "les périscolaires ne vont plus avoir d'écoles, les parents ne vont plus avoir de solution de garde et ce qu'on souhaite aujourd'hui au maximum, c'est ne plus avoir à choisir les enfants qu'on va avoir à garder", sa collègue Manuela Marchand poursuit, "c'est compliqué quand il faut faire les plannings et qu'on nous dit qu'on est à 10 et qu'il reste deux enfants sur le côté". 

"Nous travaillons à un nouveau scénario", Christelle Debos, secrétaire d'Etat

Certaines MAM demandent des capacités d'accueil élargies à 12 ou 15 enfants. Pour la secrétaire d'Etat, la priorité reste la sécurité sanitaire, "toute décision se fera toujours avec le comité scientifique en fonction de l'évolution de la pandémie. Les chiffres sont relativement bons, nous travaillons à un nouveau scénario surtout que les crèches, les structures publiques comme les MAM et les assistantes maternelles continuent de travailler en juillet et août et elles ont des réponses à apporter pour les parents, quel nombre d'enfants elles pourront accueillir en septembre d'autant que les inscriptions se font en ce moment". 

Christelle Debos - "Nous travaillons à un nouveau scénario"

La secrétaire d’Etat l’assure, le sujet du nombre d’enfants accueillis en collectif pour la petite enfance est sur la table des négociations pour la prochaine phase de déconfinement le 22 juin.