Grippe aviaire : un risque élevé de contamination à l'envol des migrateurs

Actualités Maine et Loire 

L'influenza aviaire sévit toujours en France avec la détection de plusieurs foyers de contamination. Les mesures de confinement s'appliquent aux particuliers comme aux professionnels sous peine d'amende.

OXYGENE RADIO
Crédit: Franz W / Pixabay

10 décembre 2020 à 13h11 - Modifié : 10 décembre 2020 à 13h19 par Coralie Juret

Confinez vos volailles ! C’est le message de la préfecture du Maine-et-Loire en forme de piqûre de rappel ce matin. "La situation reste préoccupante" alors que le nombre de cas de grippe aviaire augmente en France depuis la détection d’un virus H5N8 hautement pathogène aux Pays-Bas le 23 octobre dernier.

Il a depuis été identifié sur des oies sauvages en Loire-Atlantique et dans le Morbihan, en pleine période de migration, avec un risque d’introduction du virus dans les élevages, qui aurait des conséquences économiques majeures pour la filière avicole du département.

La préfecture recommande aussi de couvrir les points d’alimentation et d’abreuvement et de ne pas utiliser d’eaux de surface pour le nettoyage. En cas de mortalité anormale, mettre les cadavres à l’écart et contacter un vétérinaire.