Inquiétudes, aides et soutien aux associations, les services de la préfecture de la Mayenne font le point

Actualités Mayenne 

Pour faire face aux inquiétudes des associations mayennaises, les services préfectoraux ont rappelé lundi les aides qu'elles pouvaient demander.

OXYGENE RADIO
Les bénévoles de la Protection Civile s'investissent pleinement dans la crise sanitaire
Crédit: Coralie Juret

10 février 2021 à 15h45 par Alexis Vellayoudom

Avec plus de 250 créations en 2019, les associations mayennaises font de la résistance. Malgré les événements annulés et une vie associative ralentie, elles sont toujours là. La Mayenne compte 7 450 associations pour 9 640 salariés et 25 000 bénévoles réguliers (une fois par semaine), "des acteurs économiques importants et un motif de cohésion sociale", rappelait Richard Mir, sous-préfet de Château-Gontier-sur-Mayenne où se situe également le greffe des associations. La Mayenne se classe 3ème de la région Pays de la Loire au nombre d'associations par habitant, 24 associations pour 1 000 habitants sur le territoire.



La crise sanitaire permet de se réinterroger



La crainte financière passée au premier confinement, laisse aujourd'hui place à des inquiétudes sur l’avenir de leurs activités, pas de visibilité sur les événements et une crainte profonde sur la remobilisation, "comment on fait pour garder contact avec nos bénévoles, nos adhérents. Comment on fait pour continuer à faire vivre les associations même si elle ne vit pas comme d'habitude", explique Julien Ouvrard, référent de la vie associative pour la préfecture de la Mayenne. 



Julien Ouvrard sur les craintes des associations



La crise a aussi permis aux associations de jouer pleinement leur rôle, "beaucoup d'associations se sont investies dans la crise sanitaire", ajoute Estelle Leprêtre-Kerne, de la direction départementale de la cohésion sociale. Et pour les autres, ça a permis de se réinterroger sur leur fonctionnement, "on a eu des demandes pour modifier les modalités de décision, d'autres modes de gouvernance, de réinterroger les projets", précise Marie Béché, du Comité départemental olympique sportif (CDOS). 



Des aides aux associations 



Richard Mir, sous-préfet de Château-Gontier-sur-Mayenne, a rappelé que 100 millions d'euros étaient mobilisés pour les associations dans le cadre de France Relance ainsi que la mise en place du plan 1 jeune/1 solution. Des dispositifs auxquels s'ajoutent des Fonds déjà en place. 


D'abord, le Fonds de Développement de la Vie Associative destiné à une grande majorité des associations. Il suffit qu'elles relèvent de la loi 1901, qu'elles soient déclarées au répertoire national des associations (RNA) et le siège social doit être en Mayenne. L'aide peut être versée pour l'action globale de l'association en 2021, des nouveaux projets ou dans le cadre de formations pour les bénévoles. Cette année, une enveloppe de 200 000 euros est consacrée. L'année dernière, l'aide moyenne était de 1 600 euros. Les dossiers sont à déposer sur lecompteasso.associations.gouv.fr avec le 8 mars. 



Julien Ouvrard - "Réinterroger le comment on fait ensemble"



L'autre aide, le Fonds de Coopération de la Jeunesse permet le soutien de postes de salariés en milieu associatif. L'année dernière, 15 postes étaient soutenus financièrement avec des aides pouvant aller jusqu'à 7 100 euros par an. Cette année, 28 postes seront soutenus. Il s'adresse aux jeunes de 18 à 25 ans. Le Fonds est renouvelable 3 ans. 


Et si les associations cherchent de l'accompagnement, de l'information ou des formations, elles peuvent faire appel au Comité départemental olympique et sportif et au Centre d'étude d'action sociale de la Mayenne.