La Cornuaille. Un sentier pour découvrir la flore et la faune au Parc de la Burelière

Actualités Maine et Loire 

Cyril Coudray, nouveau propriétaire du Parc de la Burelière, vient d'inaugurer un sentier d'interprétation sur l'environnement avec la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou

OXYGENE RADIO
Crédit: Alexis Vellayoudom

22 octobre 2020 à 5h24 - Modifié : 23 octobre 2020 à 8h19 par Alexis Vellayoudom

L’environnement et le patrimoine au cœur du Parc de la Burelière. Le nouveau propriétaire Cyril Coudray et la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou ont inauguré un sentier d’interprétation pour découvrir la faune et la flore, 1,3 km de sentier à parcourir à pieds. La balade dure 1h, "je vais essayer de développer les activités natures, sensibilisation à l'environnement et notamment la grimpe d'arbres, une partie sur corde [...] je peux accueillir des scolaires et proposer la découverte des arbres et du milieu forestier tout un sentier qui va leur parler du bois sec, du bois mort", explique Cyril Coudray, gestionnaire et propriétaire du site. 



Cyril Coudray - Sentier d'interprétation


 


Le Parc a pu bénéficier de presque 26 700 euros de la subvention LEADER, un programme auquel participe la Communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou. Le coût total de la conception du sentier, de la fabrication et de la pose du mobilier est de 48 250 euros.



Vous pouvez désormais dormir dans les arbres



Vous connaissiez le Parcabout et la location de salles, désormais vous pourrez passer la nuit dans les arbres. Le nouveau propriétaire, Cyril Coudray, a installé des Pendolas dans les arbres, "c'est inspiré d'un nid d'oiseau d'Amérique centrale. On a fait des nids à 10-15 mètres de haut et le but, c'est de monter à la corde et passer une nuit à la belle étoile [...] après on est comme sur une bâche de trampoline sans les ressorts", précise Cyril Coudray. 



Cyril Coudray - "une nuit à la belle étoile"


 


Avec la crise sanitaire, Cyril Coudray a vu son chiffre d’affaire divisé par deux. Il va concentrer son activité sur les petits groupes. Selon lui, il faudra attendre le printemps prochain pour reprendre l’activité.