Mayenne

La Mayenne se prépare déjà pour les JO de Paris

30 octobre 2019 à 13h38 Par Coralie Juret
Un comité de pilotage "Club Pégase Mayenne" présidé par Vincent Saulnier (à gauche) a été créé début 2018 pour coordonner les initiatives.
Crédit photo : Département de la Mayenne

Le Département a postulé à deux labels en vue des Jeux Olympiques de Paris en 2024, pour promouvoir le sport et accueillir la préparation de délégations étrangères. Des collectivités locales, communes et intercommunalités, devraient en faire de même.

Le département le plus sportif de France attend les J.O. ! La Mayenne et ses 80 000 licenciés espèrent accueillir des délégations étrangères en 2024 dans le cadre de leur préparation. Le Conseil départemental a postulé aux 2 labels "Terre de jeux" et "Centre de préparation des jeux" avec Espace Mayenne. Les intercommunalités pourraient emboîter le pas.

"Les Coëvrons se sont positionnés autour de l'altérophilie et du VTT, le Pays de Château-Gontier (NDLR. en lien avec le Pays de Craon) autour du judo parce qu'on a une riche expérience dans ce domaine" révèle le président du comité de pilotage, qui est aussi vice-président du Pays de Château-Gontier. "Deuxième discipline, le BMX parce qu'on a des talents qui sont sur des podiums internationaux. Autre exemple, la Commaunuté de Mayenne avec la Haie Traversaine et un équipement autour du canoë-kayak", explique Vicent Saulnier, qui a fait le tour des neuf intercommunalités. Ce sont elles qui devront si elles le souhaitent, postuler aux labels "Terre de jeux" et "Centre de préparation des jeux" pour accueillir des délégations.

Écouter le podcast

Des compétitions internationales à Espace Mayenne

De son côté, le Département a déjà déposé son dossier avec l'équipement phare de Laval Agglo, l'Espace Mayenne. Il pourrait accueillir de "l'escalade, mais aussi du handisport en volley, tir à l'arc et handball". Pour gagner en visibilité le Conseil départemental planche déjà sur l'organisation de compétitions internationales avec de l'escalade, du volley, du tir à l'arc valide et handisport. La Mayenne a sa carte à jouer estime Vincent Saulnier.

"On dispose de nombreux atouts. Au-delà de l'équipement, on a aussi un bouquet de services à proposer aux délégations autour de la mobilité, l'alimentation, l'accès aux services de santé et le divertissement. Mais aussi une tranquillité, une sérénité, une sécurité qui est aussi recherchée par les délégations". Elles ne seront d'ailleurs qu'à "1h10 de Paris en train".

Écouter le podcast

Les collectivités ont jusqu'à ce soir pour déposer leur candidature au label "Terre de jeux", pour promouvoir le sport autour de l'engagement, la célébration et l'héritage. Les dossiers retenus seront dévoilés le 20 novembre. Les équipements retenus comme centres de préparation des athlètes seront eux, dévoilés à l'été 2020, lors du lancement de la nouvelle olympiade.