La Région veut expérimenter la gratuité des protections périodiques dans 13 lycées dès la mi-avril

Actualités Maine et Loire 

La région Pays de la Loire veut installer des distributeurs de protections périodiques dans les lycées de la région. La majorité régionale veut lancer une expérimentation dans 13 établissements dès la mi-avril.

OXYGENE RADIO
Image d'illustration
Crédit: Twenty20photos

9 mars 2021 à 7h30 - Modifié : 14 mars 2021 à 1h16 par Alexis Vellayoudom

Après la CCI du Maine-et-Loire et de la Mayenne dans leurs campus, la région Pays de la Loire veut aussi proposer des distributeurs gratuits de protections périodiques biologiques, sourcées et traçables. La mesure n’est pas encore votée, elle sera soumise au vote fin mars, mais la majorité veut en installer dès la mi-avril dans 13 établissements de la région dont les lycées Réaumur et Haute-Follis de Laval, avant de proposer leur installation aux 296 établissements publics et privés de la région.

Selon la présidente du Conseil régional, Christelle Morançais, "la précarité menstruelle est une atteinte intolérable à la dignité des femmes". Dès la rentrée prochaine, le gouvernement voudrait rendre gratuites les protections périodiques dans les universités. En France, le nombre de femmes en manque de ressources suffisantes pour se procurer des protections et produits périodiques est estimé à 1,7 millions d'euros