Maine et Loire

La voie verte ouvre au public

Par Alexis Vellayoudom
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

La voie verte relie Ombrée d'Anjou à Segré-en-Anjou-Bleu sur un tronçon de 33 km. Anjou Bleu Communauté envisage déjà une extension du projet vers Renazé et Le Lion d'Angers en longeant l'Oudon.

Que vous soyez cyclistes, cavaliers ou encore simple piéton, patientez encore un petit peu, il sera bientôt possible de circuler sur la voie verte Segré-Pouancé. Le tracé de 33 km sur l'ancienne ligne de chemin de fer ouvre au public samedi. Il vient compléter le tronçon Château-Gontier – Châteaubriant en passant par Segré-en-Anjou-Bleu et Ombrée d’Anjou.

Un projet avec un intérêt touristique et écologique, "de plus en plus de fréquentation de cyclistes en itinérance qui traversent notre territoire. Anjou Sport Nature nous fait remarquer que la clientèle qui vient sur le camping est en recherche de ce type de structure pour pouvoir passer leurs vacances. L'autre intérêt, c'est de pouvoir se déplacer sur des modes plus doux que la voiture, la voie traverse des zones industrielles, ça peut permettre à des salariés de venir en bicyclette au travail", explique Pierrick Esnault, vice-président d’Anjou Bleu Communauté chargé du tourisme et des travaux…

Pierrick Esnault - Intérêt touristique et écologique

Le chantier a été coordonné par la société ETUDIS AMENAGEMENT situé à Bougenais (44). Les entreprises CENTRE BOULARD-COLAS, CHAZE TP, ESVIA et HERVE TP ont participé aux travaux. Le montant total des travaux d'aménagement des voies Chemazé-Segré, Segré-Pouancé et du viaduc de Segré est de 3,9 millions financés à 57 % par des subventions des collectivités. Plus de 60 ouvrages ont été installés. Il reste encore l'aménagement de 400 m à Saint-Gemmes d’Andigné au début de l’automne.

Des projets dans la continuité en vue

Désormais, il est possible de faire Chemazé - Châteaubriant via la voie verte, mais Anjou Bleu Communauté ne veut pas s'arrêter là et envisage une extension du projet, "l'idée, c'est de pouvoir raccorder un maximum de sentiers de randonnées et puis de créer un triangle entre Pouancé, Laval, Château-Gontier, voire le Lion d'Angers. Pouvoir permettre une grande boucle réalisable sur plusieurs jours quand on aura réussi à aménager les berges de l'Oudon entre Segré et Le Lion d'Angers", nous confie Pierrick Esnault.

Pierrick Esnault - Projet d'extension

Le maire de Pouancé voudrait également raccorder à partir de vélo-route Pouancé-Renazé et terminer la liaison vers la Mayenne. Un projet du même type est en discussion avec les offices de Tourisme entre l'Anjou et la Bretagne.