Le Lion d’Angers. Le Mondial du Lion maintenu

Actualités Maine et Loire 

Ses organisateurs réaffirment leur volonté d'organiser les championnats du monde de jeunes chevaux du 15 au 18 octobre, malgré la crise sanitaire et les incertitudes qui planent.

OXYGENE RADIO
Archives / CJ

19 juin 2020 à 14h50 - Modifié : 19 juin 2020 à 14h59 par Coralie Juret

Le Mondial du Lion est maintenu. Ses organisateurs, le Lion Equestre et le Parc de l'Isle Briand du Lion d'Angers sont optimistes et réaffirment leur volonté d'accueillir les championnats du monde de jeunes chevaux en octobre malgré la pandémie. Ils feront tout pour accueillir les cavaliers et le public, assure la directrice du Mondial Sophie Cellier, déterminée.

“En fait le Mondial, ne l'oublions pas c'est le championnat du monde des chevaux de 6 et 7 ans en concours complet. On peut imaginer qu'on fasse l’impasse une année mais clairement, on condamnerait un peu une génération de chevaux. Donc l'idée c'est au contraire de dire que c'est pas une compétition comme les autres, c'est un championnat du monde et d'une certaine classe d'âge, donc il faut que ça ait lieu”. 

Une volonté d’accueillir le public aussi : C’est une fête populaire aussi, ce Mondial, voilà pourquoi je ne l'imagine pas à huis clos. On a la chance que ça se coure en extérieur, c'est une condition facilitatrice on va dire. Donc oui, on y croit et on va y arriver, avec une jauge qui ne sera peut-être imposée à un moment, mais aujourd'hui on se projette, avec notre public”.

Écouter le podcast

L'Isle Briand n'a par ailleurs pas à craindre de perdre les championnats du monde, ils lui ont été attribués jusqu'en 2023 inclus. Mais le coronavirus laisse planer des incertitudes auxquelles l’équipe se prépare, explique la directrice technique du Mondial.

“Ne viens pas au Mondial qui veut, il faut se qualifier et il faut être sélectionné par sa Fédération nationale. Tout ça repart dans les différents pays mais c'est fin septembre que l'on connaît de toute façon les qualifiés. Donc ça c'est une première incertitude, même si on est plutôt optimiste puisque pas mal de concours complets internationaux vont être organisés courant de l'été, donc ça permet de se projeter. Ensuite évidemment, quid du public, quelle quantité ? On n’a pas les réponses à ces questions, on met tout en place avec notre équipe. On souhaite rester adaptable et faire tout notre possible en lien avec les instances, pour pouvoir accueillir notre public”.

Écouter le podcast

Dans un communiqué, Jean-François Arthuis, président de l’association organisatrice Le Lion équestre indique sa priorité :organiser les épreuves dans des conditions sécuritaires adéquates pour les différents publics que nous recevons. Nous travaillons actuellement à la mise en place de protocoles permettant l’accueil des sportifs, équipes organisatrice, spectateurs”. La billetterie ouvrira courant juin.

La compétition a par ailleurs repris depuis la semaine dernière au Lion d'Angers, avec les premiers concours complet et concours de dressage de la saison en France, à huis clos.