Le procès des disparus du Lion d’Angers reporté à nouveau

Actualités Maine et Loire 

Ali El Homadi devait être jugé à partir de ce matin aux Assises à Angers pour le meurtre de Pascal Le Quen d'Entremeuse et l'assassinat de Damien Lesseure, mais le président de la Cour a été pris en charge par le SAMU, victime d'un malaise.

OXYGENE RADIO
Ali El Homadi avait avoué avoir tué en 2015 Damien Lesseure et Pascal Le Quen d'Entremeuse, avant de

21 septembre 2020 à 13h29 - Modifié : 22 septembre 2020 à 11h10 par Coralie Juret

Le procès des disparus du Lion d'Angers est reporté une seconde fois. Victime d'un malaise, le président de la cour d'assises d'Angers a été pris en charge par le SAMU ce matin. 


Ali El Homadi, 52 ans, devait être jugé pour le meurtre de Pascal Le Quen d'Entremeuse en janvier 2015 et l'assassinat de Damien Lesseure, dont le corps avait été retrouvé dans l'Oudon en mars 2015. La dépouille de sa première victime, un homme sous curatelle avait été découvert enterré dans le jardin du suspect lors d’une garde à vue du suspect en 2017.


L’attente reprend pour les familles, dont cinq parties civiles défendues par Me Mickaël Boulay. “C’est des choses qui ne sont pas courantes, il n’y a pas de lien à faire avec le coronavirus”, assure l’avocat segréen au sujet de l’état de santé du magistrat.



Écouter le podcast



Un renvoi en 2021 ?



Une situation difficile pour les parties civiles qui attendent une confrontation depuis cinq ans. “Les premiers soupçons ont d’abord été portés sur la famille, [...] et puis ensuite il y a l'impression que ça n'avance pas et puis ensuite le dénouement, et après l'attente”, explique leur conseil. “Elles attendent de pouvoir s'exprimer face à la personne qui a commis le geste de tuer leur propre enfant, Damien était relativement jeune. Ils veulent pour avoir des explications, ils attendent quelque chose, une position de la part de l'accusé. Tant que ce n'est pas passé, ils ne peuvent pas faire le deuil de ce qu'il s'est déroulé”.



Écouter le podcast



Le procès d’assises devait durer cinq jours. Initialement prévu en mars 2020 pendant le confinement, il devrait être reprogrammé à mars 2021. Ali El Homadi répondra aussi devant le tribunal correctionnel, de violence par concubin sur sa compagne qu'il aurait tenté d'étrangler avec une ceinture en 2017.