Mayenne

Mayenne. Une cagnotte après l'incendie du parc expo

15 novembre 2019 à 16h37 Par Coralie Juret
Crédit photo : Facebook Ville de Mayenne

Le club d'athlétisme a perdu gros dans l'incendie qui a ravagé le hall des expositions de Mayenne ce lundi 11 novembre. Il a ouvert une cagnotte en ligne pour remettre sur pied son meeting national quand le bâtiment sera reconstruit.

C'est une cagnotte pour la survie de l’athlétisme à Mayenne. Le club local a été durement touché par l’incendie qui a quasiment détruit tout le hall des expositions de la ville lundi très tôt. Une piste en tartan permettait d’en faire un stade couvert l'hiver, mais la salle ne pourra plus accueillir le traditionnel meeting national. La perte financière s’élève à 200 000 € pour le matériel estime l’Entente Athlé Nord Mayenne (EANM), qui espère relancer son meeting après la reconstruction dans deux ou trois ans. 105 € ont été récoltés sur la cagnotte Leetchi « Mobilisons-nous pour le meeting athlétique de Mayenne », elle est ouverte jusqu’à fin décembre.

10 millions d'euros de dégâts

Il coûtera autour de 10 millions d'euros. L'incendie du Parc expo de Mayenne a laissé son maire dans la désolation. Le bâtiment de 4000 m² a presque entièrement brûlé lundi matin. Il s'apprêtait à recevoir des manifestations sportives, explique le maire Michel Angot. "On devait cette semaine commencer à installer la piste. Cette salle normalement sert jusqu'à la fin janvier en salle d'athlétisme, c'est la seule salle couverte avec Nantes en Pays de la Loire. On avait des manifestations sportives tous les dimanches et un meeting international fin décembre. Et tout ça est annulé...", se désole l'élu, visiblement ému.

Écouter le podcast

L'économie, les scolaires et associations pénalisés

Le salon de l'habitat risque aussi de l'être, avec les incidences que l'on sait sur l'économie. Des scolaires utilisaient aussi la piste d'athlétisme. Des pompes à chaleur neuves avaient été installées il y a quatre mois. À quatre mois de la fin de son dernier mandat, le maire Michel Angot mesure l'ampleur de la catastrophe.

"Ce qui m'inquiète encore plus c'est que je cesse mes fonctions de maire dans trois-quatre mois, je vais devoir réfléchir avec mes collègues à l'avenir. Cette salle a 20 ans, si elle est déclarée impossible à reconstruire il va falloir penser différemment, lancer les consultations, marchés... Franchement j'ai l'impression qu'il va falloir 2 ans, 2 ans et demi pour avoir une salle opérationnelle et ça, c'est désastreux", estime Michel Angot, soucieux.

Écouter le podcast

L'origine du sinistre reste encore à déterminer. De la paille était entreposée à proximité du hall des expositions pour un concours agricole le week-end dernier, mais on ne sait pas pour l'heure si le sinistre est parti. "J'aimerais bien le savoir", soupire le maire.